750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 16:05

Depuis mon article, il y a eu un changement de propiétaire.

Un déjeuner, un quartier que j'affectionne pas mal, un resto assez frais dans la place (4 mois) et 2 anciens de grandes tables parisiennes aux manettes...Ça fait une belle addition, mais encore?

On peut dire qu'Olivier Godechoul (le chef) a du macaron au compteur: G.Goujon, Martinez, Alleno, Frechon...ça pète. Pas mal non plus pour le sommelier chef de salle, passé par le Grand Véfour, Lucas Carton etc...récemment installés juste à côté des halles Saint-Cyprien, je suis allé goûter tout ça hier midi. Accueil cordial ni plus ni moins, salle un peu froide et bruyante (les cuisines derrière nous...), bref j'adhère pas à l'ambiance mais cela n'engage que moi. Plat et dessert du jour à 15€, mais j'ai pas trop envie d'un magret patate douce, ce sera le menu "affaire", soit 20€ les 2 plats, 28€ avec entrée plat dessert. saumon-2.JPG

Velouté de topinambour, oeuf mollet et tartine feuilletée surmontée d'une duxelle de champignons; correct, rien de transcendant, velouté peut-être un peu trop velouté, trop figé, et un oeuf qui n'apporte pas grand chose excepté un coulant sympa. Mon voisin avait opté pour les calamars, coupés plus fins ils y auraient gagnés...

En plat, un petit filet de saumon à l'unilatéral, gros macaronis crémés, émulsion à l'oseille. l'ensemble est assez bon, mais le coeur du saumon manque cruellement de cuisson: ok pour le poisson mi-cuit au centre; cru? non merci. tarte-au-citron.JPG

En dessert, ma tarte au citron revisitée n'était pas mal du tout; crème de citron manquant d'acidité, compensée par les zestes, meringue croquante... ras. Par contre le gâteau chocolat mangue de mon voisin était trop consistant et manquait de liaison, dommage car réduit et surmonté du nappage acide de l'assiette, c'eût été pas mal du tout.

Bref, c'était pas topissime, surtout au prix d'un gastro car rappelons quand même que le Puits Saint Jacques à Pujaudran est au même prix le midi, et que le Met, En marge, l'Amphytrion n'affichent que 2 euros de plus...Pour l'instant on y est pas.

Il manque une empreinte à ce restaurant, le cadre comme la cuisine manque de pep's, de chaleur, de "revenez-y" en somme.  Est-ce que j'y retournerai? si vous me dites que je me suis totalement trompé...

 

L'Atelier 65 . 65 allées Charles-de-Fittes . 31300 Toulouse. Tél. : 05 61 59 77 11

                                                                         www.latelier65.fr    

Partager cet article

Repost0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 13:02

Cette fois, on en est presque sûr, l'ouverture du nouveau Bibent est pour le mois de Mai, annoncée puis reportée, puis encore reportée, ça semble bon pour Mai, dixit Christian Constant dans la dépêche de ce week-end.c-constant.jpg

Un petit coup de bonne bistronomie va pas nous faire de mal, c'est moi qui vous le dit!!! Bon en espérant que ce ne soit pas encore reporté...

Partager cet article

Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 19:21

Voilà la bonne adresse côté halles Victor-Hugo, tendance bistronomie, ça claque. Le chef a un bon look, jeune, ancien de chez Michel del Burgo époque Bristol et Taillevent, il fini son parcours chez Sarran (Toulouse) avant de monter son premier resto et d'enchainer sur l'Air de famille. Je ne sais pourquoi je ne vous ai pas déjà parlé de cette bonne adresse. Peut-être parce qu'à chaque fois j'y vais vite fait le midi, ou après le marché du samedi, alors je me suis dit "quand même..." et j'y suis retourné. C'est assez petit, je vous conseille de faire comme moi, réservez!restos-1691.JPG

Quand je dis "bistronomie", vous comprendrez tout de suite le terme en voyant le parcours du jeune chef et son style de cuisine, bien loin de la course aux étoiles...

Christian Constant en est à mon sens l'instigateur, pilier des cuisines de palaces pendant un bon moment, il a formé bon nombre de chefs qui prendront le tournant "bistrot plus": Camdeborde en chef de file avec sa Régalade puis son Relais de L'Odéon, Etchebest (tout ça tourne très sud-ouest je vous l'accorde) et enfin, lui-même avec tous ses restos rue Saint-Dominique (ok, il y en a 2 d'étoilés) et bientôt le "new" Bibent à Toulouse.

Bon, revenons à nos moutons, et donc à l'agneau servi ce jour-là, bien rosé, côtoyant une petite purée aux herbes, le tout surmonté de chips, crispy! Cabillaud sympa avec ses petits légumes et son pistou; entrées du midi toujours aussi bonnes: piquillos farcis, carpaccio de boeuf, et velouté du moment: très bons produits, bien assaisonnés et préparés, que faut-il de plus? pas grand chose!restos 1686

Le vin n'est pas en reste, on peut commencer par le bon vieux pichet des familles (et oui, j'aime bien le petit pot d'beaujo, et tous les autres évidemment) et finir par un super Pic Saint-Loup, Faugères ou autres. Bref, allez-y faire un tour vous comprendrez, la cuisine est juste et c'est juste ce que l'on recherche.

Le soir, la cuisine se veut plus évoluée, et les prix restent très corrects: le midi, comptez 15€ ou 18€ pour avoir entrée/plat/dessert, le soir, comptez un petit 40€/tête, les vins ne venant pas plomber la douloureuse. Au niveau de l'équipe en salle, no problemo, jamais eu le moindre problème, c'est cool, à l'image de ce que dégage le jeune chef; A+

 

L'Air de famille - 20 place Victor-Hugo - 31000 Toulouse -  05 61 21 93 29

 

Partager cet article

Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 16:18

Le salon des loisirs culinaires s'est tenu tout ce week-end à Toulouse, j'y suis donc allé faire un tour samedi matin en espérant être à l'abri de la foule; 80 exposants, qu'ont-ils bien de beau à proposer? Pour les 3/4, imaginez une bonne grosse foire semi touristique, démos à gogo des ustensiles habituels: "Il est pas beau mon épluche-ananas???", "la nouvelle mandoline orange fluo que tu vas voir comme elle coupe bien!!!", "super poële plus qu'anti-adhésive, même que tu mets du boudin cru dedans qu'il va glisser comme sur une plaque de verglas", achetez achetez m'sieurs dames, ici vous allez faire une affaire!!! tu parles! Sinon, le producteurs "arnaqueurs" habituels, avec notamment un petit feinteur, producteur de fromage savoyard, avec le prix aux 100g, ça marche toujours, comptez 30€ pour un petit morceau de Tome et de Beaufort, les MOF n'ont qu'à bien se tenir! Et les corses, bien rustiques et tatoués comme il faut, avec leur charcut à 60€ le kg et leur chèvre à 65€/kg, je ne sais même pas si "Xavier" ou "Betty" ont des fromages à ce prix, peut-être le brie aux truffes, et encore...IMG_1663.JPG

Heureusement que ce sympathique Irlandais était là pour me remonter le moral à petit coup de blanc. Car juste avant de le croiser et de goûter son saumon aux épices vraiment pas mal, j'avais quand même vu du poivre de Pondichéry dans un stand d'épices (très fashion les épices...) plus cher qu'à l'épicerie du Bon Marché...Mais allez, soyons positifs, le saumon va me faire prendre la voie de la sagesse, passées les fumisteries, qu'y avait-il d'intéressant? Et bien juste derrière mon "Moose smokehouse" se trouvait des producteurs de vanille de Madagascar, 10€ les 20 gousses, et de la bonne, grasse à souhait, épicée, superbe à la chair bien tendre, elle a fait le bonheur de ma compote ce midi. Quelques pas plus loin se trouvait le stand de Secret Velvet, de superbes bijoux aux désigns gourmands, voyez plutôt:IMG_1669.JPG

IMG_1667.JPG

Je rajoute son blog dans mes liens tout de suite, j'ai vraiment trouvé ça chouette, ma femme aussi et par là-même mon portefeuille, rien de trop effrayant cependant (42€ les colliers macarons que vous voyez là). Bien aussi le stand de 2 toulousaines, Flo et mimolette et Maman les petits gâteaux .

La première avait fait le Dîner presque parfait à Toulouse et était allée, il me semble, jusqu'à la finale de Paris. Elle vend les beaux produits qu'elle confectionne, et propose divers services tels que de la cuisine à domicile, un service traiteur, des cours de cuisine...son site vous en dira plus, suivez le lien. Maman les petits gâteaux surfe plus sur la tendance "cake décoré", Cupcakes etc...et propose des ateliers gourmands, de la création de gâteaux à thème etccc...pareil, son site vous en dira plus, check my "liens"...DPP_0002.JPG

Enfin, les divers ateliers et cours de cuisine; plutôt sympas: cours de macarons, leçon de cuisine par thême donnée par des chefs, animations par la boutique T.O.C avec dédicace de Bernard Bach (2* michelin à Pujaudran) cours de pâtisserie par Maman les petits Gâteaux...

Bref, j'y ai passé une bonne matinée, et les "moins" m'ont plutôt fait sourire qu'autre chose, j'espère juste que s'il y a une seconde édition, ils iront chercher un peu plus "loin" leurs exposants car je pense qu'à l'heure actuelle, il y a moyen de faire mieux en matière de loisirs culinaires. Stop au grossiste en vin qui surfacture un Graves à 14,90€ qui en vaut 5, pas besoin d'avoir 3 vendeurs d'épices pareils à ceux que l'on trouve sur tous les marchés et qui n'ont donc rien d'extraordinaire. Mais "oui" au producteur de safran, de vanille, d'huile d'olive etccc...Donc "oui" à un 2ème 400 cook, mais différent!

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:12

Ne nous méprenons pas, je ne vais point vous raconter de clowneries. Il s'agit juste ici d'une allusion à l'état de notre museau, notre truffe, notre tarin en somme, lorsque le pif a coulé à flot.                                                                                 C'est aussi un resto/bistrot de notre chère ville rose dont le nom évoque évidemment l'ampleur de leur carte des vins, plus de 200 références dont quelques noms qui sonnent doux à mon oreille: Valette en Mâcon, Souch en Jurançon, Lapierre, Gauby, Shiste...et j'en passe bien-sûr. Ce n'est pas une cave à vin me direz-vous; c'est nien vrai, on est avant tout là pour grailler et cela à son importance. Les marges n'ayant pas été limées, il faut que les plats soient à la hauteur des viticulteurs.                                                                                                                                                                                   Il est midi et demi, menu du jour oblige, 2 entrées, 2 plats, 2 desserts au choix, café: 19€90, on est dans les tarifs, le verre de vin à partir de 2€50, ça tient la route.nez rouge entrée

Tartine de haddock, endives et crème de yaourt aux herbes, c'est frais, la crème est onctueuse, j'adore le haddock, c'est donc une entrée qui me sied à merveille.

Osseline de boeuf, purée en plat. C'est autre chose, rien d'extraordinaire et c'est vrai qu'on ne lui en demande pas tant, pourtant la purée est quelconque et l'osseline de boeuf sanguinolente, c'est rarement bon signe. Amenée dans son plus simple appareil, on l'aurait espéré plus tendre, bien saisie, avec une petite pincée de sel de Guérande, mais cela se révéla être plus dans le style "marshmallow" sauce rouge...la sauce verte n'ayant pas grand intérêt.nez rouge

Tarte au citron meringuée en dessert: attaque perso, c'est l'un de mes desserts préférés et je le vis arriver en pâte feuilletée, vous aurez compris! Ne soyons pas trop méchant, la tarte fut quand même assez bonne. Mais pourquoi aller chercher l'originalité là où il faudrait la laisser au placard? je veux bien qu'on la destructure, qu'on en fasse ce que l'on veut, mais si le seul brin d'originalité est de changer de pâte...servons donc le millefeuille en pâte sablée!                                                                                                                                                                                      Le cadre est assez sympa, le service ni plus ni moins. Bref, on m'en avait dit du bien, peut-être suis-je tombé le mauvais jour  (c'est souvent ce que l'on dit non?), mais il y a quand même des endroits où l'on ne tombe jamais le mauvais jour  (L'Air de famille place Victor Hugo par exemple). Vous pouvez aller y faire un tour, il y a évidemment pire, mais ne vous attendez pas à quelque chose d'extra, une cuisine qui se cherche un peu, qui navigue entre 2 eaux, pas vraiment bistrot, ni gastro...un resto quoi, mais pour 20€ le midi, il y a mieux.                                              

Point positif: leur site internet qui annonce les menus à venir, pratique si vous souhaitez y faire un tour.

 

 

Le nez rouge: 2 rue des couteliers - 31000 Toulouse - 05 61 25 83 42               www.le-nez-rouge.net      

 

 

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 13:24

Il est peut-être temps de s'intéresser au Py'r, déjà presque un an qu'il est là, en plein quartier des carmes, et je n'y avais encore jamais mis les pieds...C'est maintenant chose faite et rejouissons-nous car voilà une bonne adresse. Contrairement à d'autres, le fait que Pierre Lambinon (le chef) soit passé chez Ducasse ne me fait ni chaud ni froid, ras la casquette de Ducasse et de ses crèmiers que l'on retrouve désormais partout dans le paysage gastronomique mondial, pour une cuisine "étoilée" type, reproductible à l'infini; certe plausible, mais stéréotypée (allez claquer 300€ par tête de pipe au Louis 15 et vous comprendrez ce que je veux dire). Puis j'apprends qu'il est passé au Saveurs de Rouffiac...aïe aïe aïe, mais 2 bons points quand même: il est également passé chez Passedat à Marseille, et il a 24 ans, et ça c'est cool.

Bon, voyons ce qu'il vaut sur le terrain, c'est quand même ça l'important non?

Le Py'r se situe dans un de nos jolis quartiers tout de rose vétu, et il en a gardé les stigmates en salle, murs tantôt blancs, tantôt de briques roses, compromis sympa entre tradition et modernité pour un ensemble plutôt tendance. Salle sur 3 étages avec cuisine au sous-sol, les serveurs sont marathoniens donc pas de problèmes...

Dans l'assiette, pas de doutes, le chef connait son affaire; l'oeuf mollet est bien venu répandre ses foudres sur les asperges et amandes alors même que chanterelles et trompettes sonnaient en coeur l'engloutissement du tartare d'aiguilette.DPP 197

Chipirons, maquereau et coquillages parfaits sur leurs Paimpols, une touche d'acidité et de croquant avec la pomme verte, de la douceur par le velouté coco-cury et du croustillant: bravo le stick de crevette! Beau plat.

En consistance, la canette a tenu son rôle, bien cuite évidemment elle s'accompagnait d'une petite pâte de pois chiche, carottes et coques d'oignons rouge, ail confit, fruits secs et coriandre; très bon dans sa classicité, quelques saveurs bien agréables sans chichis. Merlu et aubergine du même acabit, un peu d'agrumes: ça fonctionne souvent très bien; oignons, épinard et épices, c'était trés bon, il faut le dire!DPP 199

Dessert assez simple, léger et frais, voilà ce que je demande à un dessert: Fraise et figue, miettes de sablé, mousseline vanille et créme glacée, cela ferait presque une chanson dans le style de "coquillages et crustacés" de Voulzy.

Bon reprenons notre gamme, on va quand même dire ce qui n'était pas au top même si c'est assez limité, même si cela se réduit à 2 points, même si ce n'est pas grave en fait, même qu'on pardonne allez.

Le gazpacho en mise en bouche manquait sacrèment de mordant, et le service bien que très sympathique était assez lent. Ce qui est en totale contradiction avec la faculté des serveurs à sauter de marche en marche je vous l'accorde; mais gérer une salle presque comble sur 3 étages à 2...dur d'être dans le timing...(vu comme ça ils ont plutôt assuré pour ma part mais cela en aurait gênés d'autres moins conciliants)

Pour conclure, je dirais que c'est une bonne adresse et qu'il faut y aller. Le prix étant loin d'être rédhibitoire (compter 85 euros à 2 le soir avec 2 verres de vin/pers), pas d'excuses, sauf si vous préférer manger pour le même prix dans le quartier l'éternelle salade de gésiers, magret, tarte aux pommes industrielle, nonnnn je vous en prie!!!

Je sais je suis un peu dur, je vous l'accorde il y a d'autres adresses pas mal dans le quartier, mais le Py'r est la meilleure!!! Na!

 

 

Menu: 19€/21€ le midi, 34€/65€ le soir, carte des vins trés correcte.

 

le Py'r. 19 rue des paradoux. 31000 Toulouse. 05 61 25 51 52

 

                                                                                          www.py-r.com

 

le Py'r:

Partager cet article

Repost0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 11:33

Un conseil avisé, une envie d'aller au restaurant... réservation est prise: 20h30, me voici devant le Pic Saint Loup, le restaurant hein...pas la montagne, une ascension si tardive, non merci!

Accueil sympathique par une maitresse de maison un peu timide, ce n'est pas une critique. Décoration assez sommaire mais mieux que les photos que j'avais pu voir, avec une expo de tableaux modernes pas désagréable qui donne de la tenue à l'endroit, c'est pas mal. Bon on est pas dans Elle Décoration, attablons nous pour voir ce qui va aller tout droit de l'assiette à la bouche. Menu à 28€, c'est parti!

Vichyssoise de petits pois et courgettes, légumes crus, citron confit et saumon fumé:DPP_116.JPG

Très frais, bien assaisonné, tout se marie très bien, le saumon n'a pas grand intérêt, il n'apporte rien mais est là donc mangeons-le n'est-ce-pas?.

En plat, ce fut un morceaux de porc avec une petite farce délicieuse, des gnocchis et légumes de saison: le bémol vient de l'assiette qui était plus que brûlante, réduisant ainsi le jus pourtant délicieux et cuisant les légumes collés à elle; Dommage, parce que sinon, les gnocchis étaient moelleux à souhait, les légumes croquants et goûtus, une alliance facile je vous l'accorde, mais toujours délicieuse.

Pas de folies pour le dessert mais un petit blanc-manger à la cerise et son sorbet citron vert, léger et agréable, il ne m'en fallait pas plus.

Bref accompagné d'un bon petit vin de région, un Pic Saint Loup évidemment, ce repas fut assez plaisant; Additionné d'un prix plus que correct, je ne peux que vous inciter à vous rendre dans ce petit restaurant "semi-gastronomique" d'autant plus que les beaux jours sont là et qu'ils ont une terrasse très agréable.

 

 

 

Le Pic Saint Loup: 7 rue Saint-Léon, 31400 Toulouse (métro St-Michel Marcel Langer).  05 61 53 81 51

 

 

                                                       www.restaurantlepicsaintloup.com

Partager cet article

Repost0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 17:37

Le restaurant "Michel Sarran", c'est un peu la référence gastronomique de notre chère ville rose, ouvert depuis 1995, il a d'abord obtenu 1 étoile au guide rouge en 1996 puis la deuxième en 2003. J'avais déjà eu l'occasion d'y manger et en gardais des souvenirs contrastés: superbe sur un menu classique mais déplorable sur le menu déjeuner, quand même bizarre non? Enfin bref, m'y voilà assis, en compagnie d'un fournisseur diablement gastronome, ce qui n'est pas pour me déplaire (le bougre a quand même fait un détour sur la route pour acheter de superbes asperges, c'est un bon!).

Les mises en bouche, ça vous intéresse? et bien pas mal, pas transcendant mais sympa, surtout un petit millefeuilles de pomme de terre à l'anchoïade bien gourmand.

IMG_0874.JPG

"Bar et asperges vertes légèrement marinés, émiettée de tourteau, mangues et oranges à la soubressade" trés frais, l'alliance de bar et d'asperges crues est trés agréable, contrastée en bouche, délicatement relevée d'un sel au chorizo, c'est pas mal du tout.IMG_0877.JPG

"Rouget entre deux craquants, fenouil tendre au beurre d'anchois, mousseline au safran du quercy, parfum d'une bouillabaisse", encore une fois trés juste, rien à redire c'est délicieux. La sauce "parfum bouillabaisse" était vraiment goûtue et me rappella un plat emblématique de Gilles Goujon (nouveau 3* 2010) à Fontjoncouse: J'vous jure, vous vous en lécheriez les babines.IMG_0884.JPG

"Foie gras de canard de la ferme de la cave grillé, cannelon de magret aux 5 parfums, polenta crémeuse à l'huile d'amandons de pruneaux", s'il n'y avait qu'un plat à choisir, ce serait celui-là: cuisson du foie gras d'une précision folle, un petit goût grillé, humm...magnifique; et ce cannelon, que dire? à en tomber le cul par terre, ferme de texture et tendre de goût, une alliance explosive à s'en faire péter les papilles!

Suivirent le fromage de chez Xavier, bon comme un fromage de chez Xavier et les "fruits éxotiques en rouleau craquant, charlotte ouverte à la mangue, sorbet noix de coco, perles du japon et fèves de Tonka râpées": frais et léger, parfait pour terminer un repas déjà bien copieux et arrosé...

Bilan non contrasté, c'était vraiment très bien, sans trop d'excentricités ni de folies sauf...du côté du service, émulsionné au "bamix" lui, vraiment "cool" et personnellement j'aime ça dans ce type de restaurant (j'ai eu l'occasion de lire de mauvais commentaires sur le service chez Sarran: trop relax, trop sympa? sont bizarres les gens...), totalement décomplexé, mais néanmoins trés pro, petite serveuse extra, sommelier "troubadour" des vignobles qui nous a gâté d'un accord mets/vins fantastique et non "ruineux", il avait la verve tannique le taquin!

Faut-il y aller? bah oui, Mais, car il y a un Mais, je vous préviens, c'est quand même cher, comptez un minimum de 120€ par personne, pas donné; C'est vrai que le menu du midi est quant à lui à 44€ vin et café compris, mais s'il n'a pas évolué (je m'avance peut-être un peu), il n'est absolument pas représentatif de la cuisine des lieux, ce que je trouve dommage, d'autant plus que pour 26€ et 30€, les portes de tous les meilleurs restos alentours vous sont ouvertes (le midi, sinon comptez 60€ mini).

 

 

Restaurant "Michel Sarran". 21 Bld Armand Duportal. 31000 Toulouse. 05 61 12 32 32

 

                                                                         www.michel-sarran.com

Partager cet article

Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 17:29

Aprés vous avoir donné j'espère, l'envie d'aller déjeuner ou diner au Puits-Saint-Jacques, je vais maintenant vous donner une bonne idée de cadeau pour le(la) gastronome de votre vie, ou pour vous-même évidemment.

Mardi, 8h: C'est parti pour une bonne matinée de cuisine sous l'égide de Bernard Bach, je descends quatre à quatre les marches de mon immeuble...(ok une vingtaine, je suis au premier) et saute sur mon fidèle destrier, allez uhhh ma cocotte on file, on va être à la bourre!

8h40, arrivée à Pujaudran; c'est vrai ce fut un peu long, j'ai pourtant bien essayé de bondir entre les voitures, mais un gros Scania 33T a tout fait foirer...Bref me voilà prêt à en découdre avec les casseroles, à faire rougir les friteuses, à mettre en branle la salamandre.casserole.JPG

Les élèves encerclent le chef, et c'est parti: Aujourd'hui ce sera "Croustillant de langoustines, jus de soja aux poivrons confits et tomate" en entrée, "Rouget poëlé en croûte de chapelure japonaise, beurre d'orange et gingembre rose saumuré" en plat et "Oeufs à la neige au pralin d'amande, crème anglaise à la fleur d'oranger et gelée de fraise".

Le chef mène la danse et nous dansons, évidemment ravis dés qu'il faut mettre la main à la pâte.puit_st_jacques.jpg

Les langoustines se décarcassent, les poivrons cloques, le praslin craque et il temps de monter les desserts. Préparation des entrées en équipe: à table les petits...il est déjà midi et demi.langoustines.JPG

Dégustations de nos petits plats dans la salle du resto en compagnie du chef, ça bavarde, ça déguste, c'est vraiment très sympa; B.Bach est un chef trés ouvert, nature et passionné, il répond à toutes les questions, tout le monde est à l'aise et passe, je pense, un super moment.

Cette journée m'a beaucoup appris, surtout au niveau de l'organisation générale d'un menu: Ce que l'on peut préparer sans crainte avant, ce que l'on peut pré-cuire et de quelles façons, la gestion des ingrédients etc...

La passion l'a emporté, je me suis senti comme chez moi dans cette cuisine, au milieu de tous ces accessoires qui chauffent, brûlent ou glacent, c'était un peu pour moi le "jouet extraordinaire" de notre Cloclo national.

Allez m'sieur Bach, pardon, Chef!, si nous faisions danser les rougets dans le port d'Alexandrie? Juste une petite danse quoi...avant qu'ils ne passent à la casserole!

 

Oups, pardon, j'allais oublier, spéciale dédicace à Mme Bach, adorable elle aussi.

 

Le Puits-Saint-Jacques. 32600 Pujaudran. 05 62 07 41 11

120€ la matinée de cours de cuisine suivie du déjeuner.

Partager cet article

Repost0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 16:19
Christian Constant, maintenant célèbre jury de Top Chef, mais avant tout chef du Violon D'Ingres rue Saint Dominique à Paris et grand formateur de top cuistots tels Yves Candeborde; reprend les manettes du Bibent, célèbre resto de la place du Capitole à Toulouse laissé à l'abandon depuis plus d'un an. C'est pas le bonheur ça?

Partager cet article

Repost0

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages