Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 18:15

Toujours pas de désillusion alentour, loin de me délaire, cela me rassure et me fait plaisir: notre gastronomie ne se porte pas trop mal.
Je vous avoue que ce dîner à la table de Kei Kobayashi, je l'attendais comme mon premier Noël. Jeune chef japonais d'abord formé chez lui, il est passé chez Gilles Goujon (à Fontjoncouse), Michel Husser (à Marlenheim) puis chez Ducasse et Jean-François Piège au Plaza Athénée.
Il a repris depuis un peu plus d'un an maintenant le restaurant de Gérard Besson et a obtenu aussitôt sa première étoile Michelin (édition 2012) et ne cache pas en viser d'autres…
François Simon le célèbre critique du Figaro l'avait d'ailleurs suivi de son départ du Plaza jusqu'à son installation rue du coq-Héron, prés des Halles.saumon-legumes.JPGDiscuter avec Kei Kobayashi est un véritable plaisir, d'un mélange de malice, de simplicité et de timidité, il a façonné sa personnalité de chef, présent au restaurant et assoiffé de savoir. On aperçoit d'ailleurs derrière le rideau l'ouvrage "modernist cuisine", des "pamphlet" de cuisine moléculaire, son dada actuel, et bien d'autres ouvrages culinaires.
En cuisine, cela donne un ton juste, dénué de la moindre fausse note, presque poétique. On pourra mettre sa perfection du geste sur le compte de ses origines, mais sa cuisine n'a pas grand chose de Japonaise, elle est juste parfaitement équilibrée, et ce, à tous les niveaux; Couleurs, goûts, textures ou sensations.bar.JPGLa tomate mozza que l'on connaît tous arrive ici relevée d'une pointe de caviar, elle est surtout rendue renversante par le basilic en "granulés" ou la mozza version ice cream. Le saumon cru est perdu dans une forêt de légumes mandolinés sévère, d'herbes et de fleurs, nappés d'une sauce au yaourt légère comme tout et d'un petit crumble, le célèbre Gargouillou de M.Bras version Kei Kobayashi!dessert.JPGL'asperge en tempura et caviar est crousti-croquante, la peau du bar travaillée comme du pop-corn est craquante dans tous les sens du terme, le homard est égal à lui même dans sa superbe, le boeuf fond et nous nous extasions devant un dessert splendide!
Des fraises, des herbes, des fleurs, une émulsion qui vient tels un nuage s'échapper dans votre bouche avant de croquer dans une meringue d'une précision à faire damner les saints! Un très grand dessert.
Nous avons juste émis quelques réserves quant à la carte des vins mais cela ne viendra pas entailler l'enthousiasme général autour de la cuisine du chef.
A 110€, il offre un concerto long en bouche et dénué de la moindre fausse note. 8 Plats d'un accord parfait!

(menus à 38€ ou 68€ le midi, 90€ ou 110€ le soir)

 

Kei . 5 rue du coq héron . 75001 PARIS . 01 42 33 14 74

 

                                                                      www.restaurant-kei.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vincent 19/06/2012 14:09

Incroyable, j'y suis allé quelque jours avant et la carte était vraiment différente :
http://cecj2.wordpress.com/2012/06/17/kei-5-rue-coq-heron-paris-france/

rod 26/06/2012 11:42

On devait pas être loin, il y a bcp de similitudes quand même ;)

Home cooking 15/06/2012 11:47

C'est vachement coloré sa cuisine, mais en même temps très harmonieux ! C'est du lourd rien qu'à voir les plats, on peut largement deviner la qualité de sa cuisine !

rod 04/07/2012 23:39



Vraiment parfait, géré et équilibré dans tous les sens du terme, un bonheur.



Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages