750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 07:00

Ah Saint-Tropez, ses gendarmes, ses gendarmettes et ses extra-terrestres. Ses Yachts, ses ferraris, sa place des lices, Sénéquiers et sa BB, célébrités! Un lieu mythique qu'il est difficile de ne pas connaître même sans n'y avoir jamais mis les pieds. Pour ma part, Saint Trop' c'est des souvenirs du temps où je passais mes vacances aux Issambres, la route à 6h30 pour éviter le monde et être aux premières loges chez Sénéquier. Déguster leurs géniales tranches de pain toasts, confiture d'abricot, chocolat chaud; une part de tropézienne en s'extasiant devant la criée, un bain à Pampelonne…La tranquillité du matin, le bonheur. IMG 6249dqsdqsJe viens d'y retourner, l'occasion pour moi de raviver les souvenirs et de déjeuner sur le port, au Girelier.  Belle table, ambiance bleu et blanc, vaste salle mi-terrasse, un petit blanc de provence, quelques olives, voyons ce que donne le menu entrée/plat à 25€ (29€ avec le dessert).le-Girelier-Saint-tropez.JPG Soyons directs et ne nous embarrassons pas de trop de commentaires, tout était vraiment parfait. Calamars frits ou friture du girelier sauce fraîcheur en entrée de toute beauté: la sauce tartare est très légère (siphon?). Friture de poisson ou Calamar bien frais et croustillants.le-girelier-saint-tropez-plat.JPGEn plat du jour, un beau filet de Saint-Pierre ou une poêlée de seiches en persillade parfaits: le poisson est délicieux, les pommes de terre fondantes, la sauce légère et beurrée à la fois; seiches du même acabit. Tarte Tropézienne en dessert évidemment…peut être pas exactement comme dans mes souvenirs, peut-être pas comme celle de la pâtisserie reine (fermée quand j'y était) mais un bonheur pour les papilles quand même. Le Girelier est sûrement le meilleur spot du port de St Trop pour bien manger, je ne parle pas de haute gastronomie, mais de bons produits bien préparés, réellement une belle adresse.restos-1638dqs.JPGPour la touche bling bling, le café fut pris chez Sénéquier (5m du Girelier), 15€ les 4, mais avec le sourire…En même temps, on paye (pas moi) plus de 2€ un café vraiment dégueulasse au café de la concorde à Toulouse, alors dans une institution Tropézienne devant le port, je ne vais pas être bégueule! Fin du souvenir, bain à Sainte Max' et basta, ciao!

Le Girelier . Quai Jean Jaurés . 83990 Saint-Tropez . 04 94 97 03 87

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 09:58

Un petit tour à Cannes pour un superbe mariage, point de resto (je vous épargne le "jardin"...) ou de recettes, juste quelques photos du marché. J'y ai trouvé des gnocchis au gorgonzola sublimissimes, de petits poivrons à farcir pour l'apéro, de la brousse et du bonheur!IMG_2400dqs.JPG

IMG_2403dqs.JPG

IMG_2408dqs.JPG

IMG_2399dqs.JPG

IMG_2412dqs.JPG Happy end en couleur sur les fleurs de courgette...

Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 08:00

Je crois que si nous avons passé une bonne soirée ce soir-là, nous le devons qu'à nous même et à la gaieté de notre petite bande. Nouvel Étoilé 2011 au guide Michelin à 5mn de chez mes parents, j'ai fait une petite infidélité au chef Alain Blot (Auberge du vieux pont à Rethondes)...mais je jure que ce sera la seule et l'unique.

On va commencer par une petite erreur de notre part: j'avais réservé à 20h45 et les derniers d'entre nous sont arrivés à 21h20, visiblement ça n'a pas beaucoup plu à notre serveur (alors que l'accueil global fut assez sympathique). Je pense bien à une autre bêtise, qui n'en est pas vraiment une...j'avais déjeuné le midi même chez Frédéric Simonin, base solide de comparaison, lui aussi nouvel étoilé 2011 (même si c'est vrai qu'il y a un gros cursus derrière).restos-0709.JPGRisotto aux asperges et langoustines trop cuites. L'ensemble est à l'image des langoustines, bien trop cuit, même la mousse fait la gueule! c'est dire.

Je vais faire rapide question cuisine: mon cabillaud, artichaut poivrade, émulsion chorizo tenait plutôt bien la route. Poisson bien cuit, légumes al dente et sauce sympa que j'aurais préféré plus "chorizonée". Le dessert pomelos et soufflé citron n'était pas mauvais du tout...par contre le finger chocolat servi à d'autres fut à l'unanimité jugé "infect", sorry...restos-0712.JPGVous aurez compris que la cuisine ne casse pas deux pattes à un canard. Un service même normal aurait fait passer le truc, mais il était juste naze, horrible, on a vraiment dû tomber sur le con de service, désagréable, arrogant qui te prend pour un con et dieu sait que je suis vraiment cool...

Le genre de gars pas vraiment rentable pour le patron: il te colle les bouteilles de vin à 10m et ne te sert jamais, bilan: monsieur le directeur, avec la bouteille à table ou servi normalement, nous aurions bu le double €€€! il y a une terrasse superbe, petit bassin, arbres etccc...le resto était loin d'être plein, il faisait chaud et nous étions bien au...chaud à l'intérieur. Bref, nous avons passé une bonne soirée parce que nous le voulions mais sûrement pas grâce à eux, la prochaine fois, je ne me poserai plus la question, ce sera Auberge du pont!

 

Auberge de la Bonne Idée . 3 rue des meuniers. 60350 Saint Jean Aux Bois. 03 44 42 84 09

                                                                               www.a-la-bonne-idee.fr

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 13:16

Après ma déception du Bailliage (cf article cantal sourire #1), il ne me restait plus qu'à me cantonner à une valeur sûre qui perdure depuis des années: La ferme auberge du Bruel à Saint-Illide (15). Le seul petit soucis de ce spot Cantalou, c'est le manque de renouvellement du menu, mais n'y étant pas allé depuis 2 ans, j'étais content de pouvoir y retrouver mes escargots et ma queue de boeuf habituels. Tant qu'on y est, il y a un autre petit "hic": le trajet. Sur le chemin des agapes, on y pense pas trop, le ventre est vide, rien ne trouble la vision, maitrise total du véhicule. Heureusement va t'on dire, car c'est dans ce sens que l'on roule côté "vide". Au retour, figurez-vous qu'il est possible de croiser Alf en la personne d'un bon gros blaireau, de mal juger la longueur d'un virage, d'où la nécessité de rouler à 40KM; de se tromper de route? pourquoi pas tant qu'on y est, il n'y a pas de logique pour le retour sauf celle-ci: on double le temps de l'aller...et la nuit, on ne voit plus le paysage...Scheisse!!!salesse.JPGComme son nom l'indique, le Bruel ( comme on l'appelle ici ) est une ferme tenue par Françoise et Laurent Fleys qui fait de la vente de produits de très bonne qualité issus de leur production: saucisson, jambon, boudin noir etccc, tous plus délicieux les uns que les autres. Puis ils ont ouvert la ferme auberge (produits de chez eux) avec madame aux fourneaux, qui propose un menu unique avec quelques choix dont la terrine de pieds de porc poêlée, le porc à la sauge et au miel, croustillant aux girolles ou aux asperges selon la saison et bien sûr, mes escargots et ma queue de boeuf en crépinette, si fameuse qu'ils mettent la recette sur leur site.

Quand j'y suis allé la semaine dernière, ils revenaient d'un déjeuner chez Serge Vieira (espoir 2* michelin) à Chaudes-Aigues (15) ce qui dénote quand même un gros intérêt pour la gastronomie, et on le sent dans l'assiette! photo-copie-1.JPGCe soir-là, une petite saucissonnade maison nous attendait, un petit coup de rouge là-dessus et c'était parti pour une petite soirée décontractée comme on les aime là-bas (et ailleurs aussi ah ah). Escargots comme à l'accoutumé...en persillade et concassé de tomates surmontés d'un petit toast...j'adore, et cela se voit au retour des assiettes croyez-moi!!! coquin.

Les mollusques engloutis, le festin peut continuer. Voilà ma queue de boeuf qui arrive, tranquillement assise sur son lit de réduction au vin rouge, le gros plat de truffade pour la table qui la suit de prés; Mes yeux flairent l'ensemble, ma bouche s'ouvre, une fourchette de viande vient taper là, j'ouvre. Délectation. Je peux vous dire à la mine de mes voisins, que le foie gras poêlé et le cochon au miel passèrent sans embûches le stade de la dégustation eux-aussi.photol.JPGPour finir "léger" (j'ai dit non au rab de queue de boeuf), ce sera la soupe fraise-rhubarbe pour tous et je ne dis pas non aux glaces maisons. Le Colonel Hannibal Smith disait " j'aime que les plans se déroulent sans accrocs..." pareil pour les dîners!!! et pas d'accrocs ce soir-là!

Voilà, c'est 27€ le menu (vins sympas aux bons prix), et la plupart des produits viennent de la ferme, alors si vous passez par là (il le faut tellement c'est beau), voilà l'adresse pour se taper la cloche et revenir avec des tas de bons produits. Si vous avez la flemme de tirer jusqu'à Saint-Illide, ils sont au marché d'Aurillac, Mauriac et Saint-Flour tous les samedis matin. C'est fini pour cette fois, mais vous vous doutez bien que " Cantal Sourire" reviendra, pas plus tard que cet été!!!

"Cantalousement" vôtre

 

Ferme Auberge du Bruel . 15310 Saint-Illide . 04 71 49 73 25

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 18:10

Ahhh, une petite semaine de vacances dans le cantal, rien de mieux pour se refaire une santé...si l'on ne picole pas trop, et que l'on n'abuse pas du cochon. J'ai du mal à penser que la nature puisse être plus belle ailleurs qu'ici, plus sauvage? impossible! Par contre, niveau gastronomie, c'est une autre histoire...grossièrement, c'est comme les tapas en Espagne...génial le premier jour, passe encore le second, ras le bol le troisième.

Le Cantal n'a pas une grande tradition gastronomique, mais roborative et conviviale, c'est le plus important: pounty (sorte de pâte aux herbes cuite avec des pruneaux), chou farci, truffade ou encore tripoux que l'on se partage autour du cantou (cheminée avec des bancs) avec un petit verre de côte d'Auvergne (rarement le top, mais les circonstances peuvent faire que c'est bon) après avoir bien tapé le saucisson qui traînait par là. Si je me cantonne à mon coin de paradis qui se limite à Mauriac, Salers, et aux portes de la Corrèze (qui reste d'ailleurs le plus beau département de France...c'est de là que l'on a la meilleure vue sur le Cantal...) c'est assez difficile d'aller se faire un bon petit resto.DPP_00069.JPGCalvinet (Puech) et Chaudes-Aigues (Viera) sont déjà loin, alors ne parlons pas de Laguiole (Bras) et Saint-bonnet-le-froid (Marcon). Sans parler des "Mastodontes" de la cuisine française, Aurillac où l'on peut quand même manger convenablement est à 45mn, chaud pour rentrer le soir, il faut voir la gueule des routes...Ce sera donc le Bailliage à Salers, on ne m'en a pas dit que du mal, Petitrenaud en parle en bien, why not?. Le cadre est sympa, il y pire que la superbe cité médiévale comme environnement, toute habillée de ses grosses pierres sombres surmontées de loses. Menu du pays, ou "gastronomique"; le classique pavé de Salers accompagné de truffade, ça va 2mn, pourquoi le payer plus cher qu'ailleurs? il ne sera pas forcément meilleur, et en 5mn je le fais chez moi, ce sera donc le gastro à 35€.

Duo d'asperges, Saint-Jacques justes saisies et glace tomate menthe.bai2.JPG Franchement pas bon, cela fait même longtemps que je n'ai pas été aussi catégorique, mais il n'y avait vraiment rien pour rattraper l'ensemble. Asperges mollassonnes, tu la prends, elle se plie en 2. Saint-Jacques juste saisies...juste décongelées plutôt, aie aie aie...ça doit franchement faire 10 ans que je n'avais pas mangé de Saint-Jacques pareilles, pas saisies du tout, j'avais Bob l'éponge en bouche, ou Mr Malabar, allez savoir. Quant à la glace, je n'ai pas pu la manger, et ce n'est pas le gel au dessus qui m'a découragé je le jure.

Malheureusement là, je me suis posé des questions sur mon plat, le genre qui me fait saliver en plus...Ris de veau en marmite lutée, parfum de morilles. La marmite en question est là: je "délute" et découvre des morceaux de ris de veau caoutchouteux, un jus tout sauf voluptueux où flottent 2 gros mollusques sensés être des morilles...le "parfum", je le cherche encore en écrivant ces lignes. Dégoûté, c'est le genre de plat qui peut vraiment être une tuerie dans son classicisme...et bien là, c'est pas homard qui m'a tué je vous le dis!cdzczc.JPGLa truffade en accompagnement était bonne, mais j'étais pas là pour elle...tout le monde la fait bien, et dans le style truffade "aligotée" (juste liée à la tomme fraîche sans être mis en galette) celle de ma tante Catherine les tue toutes...quand est-ce que tu ouvres un resto dans le Cantal bon sang de Bois!!!

Dessert autour de la fraise un peu grossier mais néanmoins bon, mon fils Basile (6 mois) a adoré le jus de fraise avec la glace yaourt. Je pense que je n'ai pas besoin d'en remettre une couche sur le menu dit "gastro" du Bailliage. Je pense que c'est clairement se moquer du monde. Merci à ceux qui m'ont dit d'y aller, ça m'a coûté 85€ un midi, et même le vin blanc n'était pas bon...certes c'est un village essentiellement basé sur le touriste, on se fout donc de lui c'est normal...allez donc à Carcassonne, vous verrez, ce n'est pas la même chose, et pour le même prix vous vous taperez une sacrée cloche!!! comme quoi tourisme ne rime pas forcément avec moquerie. J'aurais pu et dû faire le choix du régional: truite et lentilles, frites de cantal en salade ou l'omniprésent boeuf de Salers au bleu, mais c'est un bel hôtel, avec spa et tout et tout, alors comme un con j'ai suivi les conseils de Petitrenaud et j'ai foncé sur le menu gastro...30 ans que je vais à Salers et que je me tape une Bouriole (crêpe de sarrazin) ou justement une entrecôte au bleu. Essai non transformé, je vais retourner aux fondamentaux cantalous! Y'a pas!

Je ne suis d'ordinaire jamais trop méchant, alors je finirai sur une note positive: le cadre est très agréable et le service vraiment avenant donc je pense que pour manger un petit tripoux ou un pavé de Salers vous y serez bien, je vous recommande juste de ne pas choisir le menu "gastronomique".

Auvergnement vôtre...


Hôtel restaurant le Bailliage. rue Notre Dame. 15140 Salers. 04 71 40 71 95

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 08:37
Avant un petit tour un haute-Savoie pour papoter avec bouquetins et marmottes autour d'une bonne tartiflette, rendez-vous ce midi à la "maison de campagne" de Pierre Augé (top chef) à Béziers...
Partager cet article
Repost0

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages