750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 09:00

L'autre jour, je pars à Paris et sur le coup de midi, il commence à se faire faim, dans 30 bornes je suis à Limoges, qu'est ce que je peux me faire à part un "Best of mac bacon" en bagnole?

Première adresse, l'Amphytrion, le bon petit gastro du coin, fermé le dimanche...ok. Le grill de l'anneau à Boisseuil, pareil, pourtant je sentais bien là le repère dominical des familles limousines en mal de Limousine (ah ah...). Allons nous garer dans le centre, on verra bien.

Glauque Limoges le dimanche...vous me direz, c'est le cas à peu près partout ce jour-là...mais quand même. La rue de la boucherie, repère des ripailleurs limougeauds...déserte, la place des halle...déserte, bref à part 2-3 Kebabs, le désert, vous l'aurez compris.

Et puis... à force de chercher, on trouve, et c'était plutôt pas mal: Le Versailles.

Registre brasserie classique, serveurs en tenue, on va pas se taper la cloche, il reste 400 bornes à se coller. Ce sera un tartare frites, ballon de rouge, café et roulez jeunesse!frites-versailles-limoges.JPG

Frites maisons bien croustillantes qui sifflent un air de revenez-y et tartare de boeuf très correct, rien à dire. Vous pensez bien que j'ai quand même demandé la carte pour y jeter un oeil. Elle m'a vite donné envie de m'y attarder un peu plus une prochaine fois: "salade de croquettes de pied de porc", "petites saucisses au muscadet" ou "oeufs pochés au vin de Bordeaux", j'en passe. Bref, gourmande cette belle brasserie "parisienne" historique de Limoges (depuis plus de 70 ans),  et si vous cherchez une adresse dans le coin le dimanche, vous n'aurez pas trop le choix, mais ce sera la bonne.

En même temps, vous n'êtes pas obligé d'attendre le dimanche pour y aller, à bon entendeur...!

 

Le Versailles - 20 place d'aine - 87000 Limoges - 05 55 34 13 39

 

Partager cet article

Repost0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 09:00

Une osmose parfaite. Voilà qui défini bien ce petit plat de grande valeur qui va vous émoustiller les papilles; d'après Mathieu Viannay (La mère Brazier, Lyon).

Selon moi, la truffe ne doit pas être associée à n'importe quoi, car si son odeur est forte, elle l'est nettement moins en bouche et ne peut donc être employée à toutes les sauces. Elle sublime une brouillade, une salade de rattes ou des pâtes mais peut vite se perdre ailleurs. J'en avais une, bien noire, Tuber melanosporum odorante, 700€ le kg, c'est correct (cher quand même je le sais bien) et c'est une fois dans l'année; Qu'en ais-je fait? je vous le dirai plus tard, mais pour commencer...Un oeuf au plat aux champignons, truffe et pata negra:

Pour les quantités, je vous laisse gérer selon le nombre de convives, les ingrédients sont dans le titre, le reste, vous l'avez normalement à la maison, c'est parti:

Ciseler finement une échalote et la faire suer dans une grosse noisette de beurre avec une gousse d'ail. Ajouter vos champignons taillés en duxelle (tous petits carrés) jusqu'à ce que le mélange soit bien réduit et cuit. Pour les champipis, choisissez en fonction de ce que vous trouvez: champignons de Paris et Pleurotes, ce sera très bien. Faites cuire vos oeufs sur le plat...vous savez faire j'espère...et coupez en très fines lamelles votre truffe.IMG_3431.JPG

Voilà ce que ça rend: Faites un petit socle de champignons sur lequel vous poserez votre oeuf, installez confortablement autour votre pata negra et entre les 2, disposez vos lamelles de truffe. Un coup de fourchette et hop! explosion en bouche.

Les 4 saveurs se marient à merveille, le bonheur et dans l'assiette mais pour les furieux de la casserole, vous pouvez aussi réduire un jus de veau (maison ou fond de veau), le crémer et l'émulsionner au mixeur plongeant, ça vous fera une petite mousse sympa à poser dessus. Évidemment c'est un plat qui va déplaire à votre banquier, vous lui expliquerez alors que c'est une fois dans l'année, que ce sera soupe pendant une semaine... et puis merde! vous lui expliquerez rien, on fait ce qu'on veut de nos sousous!

Pour les matières premières et pour les Toulousains, la truffe c'est encore en ce moment dans tous les bons marchés spécialisés du Périgord, Lot...et les cours ont baissé (6-700€/kg mais avec 50€ vous aurez de quoi vous faire plaisir) aussi chez certains commerçants (mais dans les 1000€/kg argh...), ou si vous connaissez un restaurateur...

Le pata negra c'est chez Garcia mais aussi ailleurs, et par exemple à La Badiane où il est très bon (95€/kg, pour 10€ vous en avez largement assez pour 2). Ne mégotez pas sur la quantité de diamant noir, il vaut mieux faire 2 plats où elle vous comblera que 10 en se demandant quel intérêt elle a...à bon entendeur salut!


Maison Garcia - Halle Victor Hugo - Toulouse

La Badiane - 31 rue de la concorde - Toulouse - 05 61 13 68 50

Partager cet article

Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 16:18

Le salon des loisirs culinaires s'est tenu tout ce week-end à Toulouse, j'y suis donc allé faire un tour samedi matin en espérant être à l'abri de la foule; 80 exposants, qu'ont-ils bien de beau à proposer? Pour les 3/4, imaginez une bonne grosse foire semi touristique, démos à gogo des ustensiles habituels: "Il est pas beau mon épluche-ananas???", "la nouvelle mandoline orange fluo que tu vas voir comme elle coupe bien!!!", "super poële plus qu'anti-adhésive, même que tu mets du boudin cru dedans qu'il va glisser comme sur une plaque de verglas", achetez achetez m'sieurs dames, ici vous allez faire une affaire!!! tu parles! Sinon, le producteurs "arnaqueurs" habituels, avec notamment un petit feinteur, producteur de fromage savoyard, avec le prix aux 100g, ça marche toujours, comptez 30€ pour un petit morceau de Tome et de Beaufort, les MOF n'ont qu'à bien se tenir! Et les corses, bien rustiques et tatoués comme il faut, avec leur charcut à 60€ le kg et leur chèvre à 65€/kg, je ne sais même pas si "Xavier" ou "Betty" ont des fromages à ce prix, peut-être le brie aux truffes, et encore...IMG_1663.JPG

Heureusement que ce sympathique Irlandais était là pour me remonter le moral à petit coup de blanc. Car juste avant de le croiser et de goûter son saumon aux épices vraiment pas mal, j'avais quand même vu du poivre de Pondichéry dans un stand d'épices (très fashion les épices...) plus cher qu'à l'épicerie du Bon Marché...Mais allez, soyons positifs, le saumon va me faire prendre la voie de la sagesse, passées les fumisteries, qu'y avait-il d'intéressant? Et bien juste derrière mon "Moose smokehouse" se trouvait des producteurs de vanille de Madagascar, 10€ les 20 gousses, et de la bonne, grasse à souhait, épicée, superbe à la chair bien tendre, elle a fait le bonheur de ma compote ce midi. Quelques pas plus loin se trouvait le stand de Secret Velvet, de superbes bijoux aux désigns gourmands, voyez plutôt:IMG_1669.JPG

IMG_1667.JPG

Je rajoute son blog dans mes liens tout de suite, j'ai vraiment trouvé ça chouette, ma femme aussi et par là-même mon portefeuille, rien de trop effrayant cependant (42€ les colliers macarons que vous voyez là). Bien aussi le stand de 2 toulousaines, Flo et mimolette et Maman les petits gâteaux .

La première avait fait le Dîner presque parfait à Toulouse et était allée, il me semble, jusqu'à la finale de Paris. Elle vend les beaux produits qu'elle confectionne, et propose divers services tels que de la cuisine à domicile, un service traiteur, des cours de cuisine...son site vous en dira plus, suivez le lien. Maman les petits gâteaux surfe plus sur la tendance "cake décoré", Cupcakes etc...et propose des ateliers gourmands, de la création de gâteaux à thème etccc...pareil, son site vous en dira plus, check my "liens"...DPP_0002.JPG

Enfin, les divers ateliers et cours de cuisine; plutôt sympas: cours de macarons, leçon de cuisine par thême donnée par des chefs, animations par la boutique T.O.C avec dédicace de Bernard Bach (2* michelin à Pujaudran) cours de pâtisserie par Maman les petits Gâteaux...

Bref, j'y ai passé une bonne matinée, et les "moins" m'ont plutôt fait sourire qu'autre chose, j'espère juste que s'il y a une seconde édition, ils iront chercher un peu plus "loin" leurs exposants car je pense qu'à l'heure actuelle, il y a moyen de faire mieux en matière de loisirs culinaires. Stop au grossiste en vin qui surfacture un Graves à 14,90€ qui en vaut 5, pas besoin d'avoir 3 vendeurs d'épices pareils à ceux que l'on trouve sur tous les marchés et qui n'ont donc rien d'extraordinaire. Mais "oui" au producteur de safran, de vanille, d'huile d'olive etccc...Donc "oui" à un 2ème 400 cook, mais différent!

Partager cet article

Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 19:21

Après-midi pluvieux sur Paris, et moi qui arpente les rues cherchant je ne sais quoi, peut-être le repère à épices de Roellinger, fermé. Redescendons la rue Saint-Anne pour faire quelques emplettes chez K-Mart, et filons chez Vans, mes pompes me tuent. Il pleut toujours, la réservation est pour 21h30, direction le café d'un pote auvergnat quai de la mégisserie: débriefing de ses quelques années passées sans se voir, super sympa. Les couz arrivent, près à un découdre avec une soudaine envie bistrotière, 2-3 verres et c'est parti.

La Régalade Saint-Honoré, c'est la deuxième adresse de Bruno Doucet, ouverte en 2010, elle vient satisfaire les gourmands du nord qui ne voulaient pas courir jusque dans le 14éme pour dîner. Souvenez-vous, la Régalade, c'est l'adresse historique d'Yves Camdeborde avant qu'il ne s'occupe du Relais de l'Odéon, on y retrouve d'ailleurs encore certains plats de son époque 14ème.regalade terrine

Accueil charmant par les jeunes femmes de la salle, un petit Bourgueil, la terrine maison avec ses cornichons croquants (je précise car il y a 2 jours au J-go à Toulouse, ils avaient plutôt une consistance de limace moisie) et un pain diablement bon, le tout à discrétion, commençons la ripaille avec entrain et rires.

Je parlais des restes de Camdeborde tout à l'heure et justement, j'ai commencé par le risotto à l'encre de seiche et ses calamars façon pibales (petites bêbêtes de l'Adour, sorte de vers transparents, mini anguilles quoi) très bon, facile me direz-vous, d'autant plus que le risotto était tatasse, assez pour faire tenir le reste au dessus, et les calamars  sautés à l'ail: valeur sûre réalisée à peu prés bien. Pour la poitrine de cochon avec ses lentilles, un très bon point, fondante avec la couenne croustillante, posée sur des lentilles géniales dans leur jus, un régal. Le clou du spectacle messieurs dames. Riz au lait pour les uns, soufflé au Grand-Marnier pour les autres, no comment! la perfection à l'état pure; les meilleurs jamais dégustés, n'ayons pas peur des mots!

regalade soufflé 1

Un riz au lait franchement remarquable, vanillé à souhait, délicatement lié et accompagné d'un caramel laitier hummm. Quand au soufflé, c'est l'un de mes dessert préféré, au Grand-Marnier il fut parfait: aérien, et parfaitement équilibré dans les saveurs, 2 fois que j'essaye, j'espère que la troisième sera la bonne. Je vous livrerai alors la recette bande de gourmands.

Voilà, j'espère que vous avez pigé le message, tout ce bonheur pour 33€, ça ne vaut pas le coup de se priver, vraiment un super rapport qualité/prix cette Régalade, et ne comptez pas sur les vins pour vous plomber l'addition; tant mieux!

 

La Régalade Saint-Honoré - 123 rue Saint Honoré - Paris 1 - 01 42 21 92 40 - fermé le week end mais ouvert le lundi!!!

Partager cet article

Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 14:58

De quoi passer un bon moment...Visuel_70x30_400Cook.jpg

Programme sur le site www.les400cook.com

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 20:46

Top chef...

top_chef.jpg

et on verra ce que l'on en pense...

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:00

Ah Ah, Guilo Guilo, le célèbre restaurant Nippon de Montmartre. Jamais une critique depuis 2008, "haute couture japanese cuisine", "c'est du nippon de fulgure haute couture" pour le fooding  (en même temps, pour ce que je pense du fooding...), un truc de malade, un truc de ouf!!! Pour ma part, le "ouf", c'était à la sortie... Je vous explique, un certain temps que je me dis que je finirai par goûter la cuisine "si fameuse" d'Elichi Edakuni, le restaurant étant en plus dans "ma" rue (parisienne et historique, j'y ai fait mes premiers pas), j'ai fini par décrocher mon téléphone, et par là-même une place. Dimanche, 21h30, me voilà assis au bar, une bière japonaise à la main prêt à savourer les "fulgurances" du maître. Suite de petits plats à 45€, bière à 5€, vin (assez cher) ou saké, c'est parti. guilo-guilo-2.JPG

Ce qui est génial, c'est le nombre de gens classant ce resto comme incontournable, car quand on observe le visage de tous ceux assis autour du chef lors de la dégustation du premier plat, on se demande comment il vont réussir à clamer le lendemain à qui veut bien l'entendre qu'ils sont allés chez Guilo Guilo et que c'était extraordinaire...Soupe à la grimace garantie pour le sushi aux langues d'oursin ou la poutargue au radis noir (un critique avait pourtant trouvé l'accord extra...j'espère que c'était ironique, testez chez vous, vous verrez...). Pas mieux pour le tempura de tripes de cabillaud, tempura de champignon gluant dans un bouillon tout aussi gluant, à côté de ça, du gâteau la jelly british, du gâteau.

J'en entends déjà certains: "il n'y connaît rien", "il faut s'y connaître...c'est de l'art"...mon c.l!

Allons-y franco, sur les 8 plats, 2 étaient agréables, tous les autres...se passeront de mes commentaires.

Peut-être qu'il faut être initié, je ne sais plus moi, mais 2-3 trucs ne souffriront pas de commentaires: Un tempura doit être croustillant et chaud, on est d'accord? Alors quand l'entrée en contient 2 et qu'avant de vous être servie, elle attend un quart d'heure sur le bar (à vrai dire elle était déjà là quand je me suis assis), imaginez... On a aussi eu la version tempura mijotant dans le fameux bouillon gluant encore dix minutes sur le bar: résultat: un mélange sans nom PLUS que gluant. Le "génie" du chef devrait lui permettre de servir les plats au moment, ce serait un bon début.guilo-guilo-4.JPG

Au regard de tout ce que j'ai pu lire sur ce resto, peut-être l'envie s'est-elle estompée avec le succès? peut-être suis-je tombé un mauvais soir? mais honnêtement, c'est un des pires dîners fait depuis longtemps. Je pense que mes 2 acolytes féminines me remercient encore de ce petit moment, remarque, on s'est bien marré. Sinon, tout le monde est très sympa, la clientèle un peu prout-prout, mode et cie...(c'est peut-être ça qui l'a tué?)

Je ne vais pas m'ébahir pour faire comme les autres, les intellos de la fourchette et autres "connaisseurs" de je ne sais quoi, je suis prêt à parier avec qui veut qu'au moins 80% des gens, et c'est un minimum, n'auraient pas apprécié ce dîner. Les 20% autres, vous pouvez y aller.

 

Guilo Guilo - 8, rue garreau - Paris 18 - 01 42 54 23 92

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 09:49

"Je suis un mammifère au long coup et un appareil ménager utilisé en cuisine. Qui suis-je?"... " la dinde s'appelle ainsi car à l'origine on disait la poule d'Inde?" . Allez à vous de jouer, " le point jeux, à table", 1er trimestre 2011.

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 11:00

On espère évidemment que le nom parle de lui-même à nos papilles, mais débarque-t-on vraiment dans l'onirisme dés la porte franchie?

Certes le cadre est enchanteur, avec ses couleurs, ces cloches en verre remontables, design bien pensé pour un lieu qui se veut différent, une pâtisserie "new generation".

Tendance régressive au niveau de ce qui nous intéresse: les petits gâteaux. Mont-blanc, tatin, Paris-Brest; tarte au citron meringuée...des bons classiques comme on les aime, et en bouche? Un régal, Paris-Brest à tomber, Mont-Blanc à se relever pour aller conquérir l'Everest à grands coups de Saint-Honoré. Tarte au citron assez classique, bien équilibrée dans le sucre, et c'est souvent le défaut de cette petite coquine. Baba au rhum délicieux si vous êtes d'humeur cuisinière (vendus par 2 avec le kit à baba, comptez 2h pour le préparer,le reposer et le manger) .patisserie des reves 4

Une bonne adresse pour les accros aux petits gâteaux et pour tout ceux qui voudrait s'enchanter en remangeant des classiques.

Le petit bémol, parce qu'il y en a un, en tout cas rue de Longchamp: l'accueil à la "Colette", genre "t'es une merde, je te toise: as-tu le droit de goûter aux pâtisseries; t'as 30 ans? t'as une Rolex???", ça fait un peu ça, en tout cas le jour où j'y suis allé. A tels point que je ne sais même plus si le vendeur a répondu au vieux monsieur qui voulait une tarte au pomme, pourtant classe le mec, on est dans le 16...

Allez, tous les vendeurs de Monsieur Conticini ne sont pas comme ça, tout du moins je l'espère, alors n'hésitez pas à aller vous régaler.

Gâteaux entre 5 et 10€, 14€ le duo de baba, mais il faut voir l'engin.

 

Pâtisserie des rêves - 93 rue du Bac - Paris 7 - 01 42 84 00 82

                                   111 rue de Longchamps - Paris 16 - 01 47 04 00 24

 

                                                         www.lapatisseriedesreves.com

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 09:00

J'aime assez le concept de radin/chic (cf François Simon): aller dans des endroits "inaccessibles" pour profiter de l'accessible, comme par exemple aller boire le thé au Plaza Athénée sans pour autant se coller la chambre à 1000€.

Étudiant, avec les potes, j'aimais déjà aller boire une bière bien installé, cosy au Georges 5, regarder un gars donner 50€ de pourboire pour un café: pas d'envie, juste un plaisir qui, si l'on est pas gêné (ce qui peut arriver la première fois) est assez jouissif.

Référence kitsch à souhait, ça me rappelle le palace de "Maman j'ai raté l'avion 2" quand j'étais gosse. Avec tout le tralala que j'adore: le personnel en costume, au petit soin et toujours adorable; à 20 ans, le lendemain d'un concert punk, entendre un petit "...et pour monsieur, ce sera...", reposant. Niveau tarif, c'est évidemment plus cher qu'au PMU d'en bas où vous irez chercher votre petit jambon/beurre en suivant.

9€ le thé au Plaza, ce n'est pas non plus la ruine, vous avez le choix entre une vingtaine de thé, service en argent, belle porcelaine, petits cakes des cuisines, hummm, grands lustres tombant du plafond, et fauteuils qui pourraient vite faire tomber les paupières, que demander de plus...bah pas grand chose.DPP 0001

Bon, on est là pour parler friandises, parce qu'au Plaza, le pâtissier se nomme Christophe Michalak: Champion du monde de pâtisserie en 2005, passé par l'Angleterre, le Japon, Fauchon, Hermé, ladurée pour finir au Plaza Athénée, et me permettre de me régaler d'une religieuse au caramel et d'ours à la guimauve géant bien régressifs.     

Évidemment, et heureusement aurais-je envie de dire, ce fut la meilleure religieuse jamais mangé, pas coincée pour un sou, plutôt gourmande, très gourmande la mémère. Pâte à chou extraordinaire, glaçage parfait et crème à tomber, un ensemble difficile à décrire en bouche tant il est homogène. La tendance des grands pâtissier à retravailler des classiques me plaît bien, je n'ai jamais été très mousses en tous genres, génoises i tutti quanti, mais suis plutôt resté sur l'éclair, le millefeuille, la tarte au citron, le gros baba, la tagada et le tralala...calmons-nous, je m'emporte. Je n'ai pas pu tester autre chose, mes religieuses venaient directement de la cuisine, le reste n'étant près que pour le chariot à pâtisserie de l'après-midi, une prochaine fois...

La religieuse est à 10€, c'est cher, trop cher? franchement je n'en sais rien, peut-être bien que oui, peut-être bien que non, ça dépend de vous. Personnellement, je suis capable de me taper 100 bornes pour aller chercher des grosses asperges, alors je ne vais pas rechigner à dépenser 10€ pour un petit bonheur, un grand souvenir pour mes papilles. Dans le régressif, il y en a un autre qui n'est pas mal non plus...Philippe Conticini et sa Pâtisserie des rêves...j'y suis allé; Et quoi? il faut bien comparer...non?

 

Plaza Athénée - 25 avenue Montaigne - Paris 8               www.plaza-athenee-paris.fr

 

www.christophemichalak.com         www.amabilia.com

Partager cet article

Repost0

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages