750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 19:00

Une recette de trucs qui traînent au frigo ou dans les placards, voilà ce qui peu donner un résultat bien sympa.
Évidemment il y a des frigos plus cool que d'autres, ce jour-là, j'avais de la joue de porc confite de chez Garcia (halles Victor Hugo), de la pancetta bellota de la maison du pata-negra (halles de Pau), des herbes, des oeufs encore assez frais pour être pochés, un morceau de parmesan dans un torchon et de la crème fraîche.
J'ai toujours du riz carnaroli au placard, des oignons, beurre, huile d'olive et vin blanc.
Pour cette recette, j'ai fait un risotto aux herbes, mais vous pouvez le faire à la tomate ou autre, la recette de base est presque toujours la même: faire revenir un oignon émincé finement dans un mélange d'huile d'olive et de beurre sur feu assez vif en remuant bien afin que l'oignon ne colore pas. Une fois que c'est un peu fondu, ajouter le riz sans cesser de remuer, il faut le rendre translucide sans le colorer (pensez à préparer une casserole de bouillon pour mouiller votre riz).risoto-herbes-oeuf-poche-copie-1.JPG Mouiller à hauteur au vin blanc, une fois que le riz a bien picolé, vous mouillez par louche de bouillon votre riz sans cesser de remuer, jusqu'à ce qu'il devienne fondant tout en gardant de la tenue. Gérer le timing, car une fois qu'on y est, il faut le finir avec une cs de crème fraîche, une noix de beurre,  du parmesan en fonction de la quantité, et évidemment, goûtez pour voir si cela vous plaît, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux?
Pas d'inquiétude s'il en reste, vous pourrez toujours le faire frire en petite boulette façon arancini pour un futur apéro, je vous filerai la recette.
Finalement, ce n'est rien d'autre qu'un risotto de restes; à la place de la joue de porc, si vous avez du jambon en dés, etc… faites le sauter un peu à la poêle  il vous reste du rôti de porc? ça fera l'affaire aussi!
A la place de la pancetta belota, vous pouvez faire une chips de lard, ou le couper en petits dés et le mélanger au jambon.
Pour l'oeuf, cuisson pochée classique, à l'eau frémissante vinaigrée comme ici.
On y est, c'est dressé? alors à table!

Partager cet article

Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 13:16

Voilà une recette simple et agréable, une ou deux étapes chiantes: laver ou décortiquer les moules par exemple, mais une fois que c'est fait, à table!
Pour 4 personnes: 1,5 kg de moules de bouchot, 2 oignons, 1 branche de céleri, 50 cl de vin blanc sec, 30 g de beurre, 25 cl de crème liquide. 1 CS de fumet de poisson en poudre, 1CC de piment d'Espelette, 2 dosette de safran, poivre.
Nettoyer les moules sous l'eau puis les rincer en remuant plusieurs fois. Peler les oignons, effiler le céleri et hacher finement les deux.

soupe de moule Mettre à dorer dans une cocotte les oignons et le céleri avec le beurre, puis saupoudrer de safran, mouiller avec le vin, mettre un peu de poivre et porter à ébullition. Ajouter les moules et les laisser s'ouvrir sur feu vif en remuant de temps en temps. Décoquiller les moules et les réserver.
Passer le bouillon de cuisson au chinois et le remettre dans la cocotte avec 25cl d'eau, le fumet, la crème liquide, le piment et laisser frémir 5 mn à découvert. Ajouter ensuite les moules pour les réchauffer quelques instants. C'est prêt!

Partager cet article

Repost0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 11:00

Pourquoi pas? parce qu'il y en a d'autres mais que j'y ai bien mangé quand même. Pas "The adresse of the year", mais un menu quand même assez abouti sur un midi à 18€. Courte et bonne sélection de vin par le Chai Vincent, et de la cuisine, ce qui est appréciable quand on voit le nombre de brasseries livrées par "Coup de patte" et consort.
Un cadre bien relevé entre tradition et modernité, doublé d'un service en place, jeune et fort sympathique. Entrée du menu du jour: gros ravioli de gambas et petit consommé de crevettes. les freres fourchettes 2Belle gambas semi-crue bien assaisonnée, une pointe de citronnelle qui ne flingue pas l'ensemble, pâte à raviole bien sentie et consommé délicieux, une entrée qui fonctionne bien.
Seiche et coquillages sur une petite mousseline de pois chiches. C'est généreux, la seiche est un peu élastique, la sauce aurait gagné à être un peu plus relevée mais ça tient la route globalement. les freres fourchettes1En dessert, un assortiment de douceurs maison bien gourmand: riz au lait, crème catalane, fruits et espuma coco, meringue. On pourrait comparer cet assortiment à un café gourmand sans café, aimant assez le concept je ne me laisse pourtant jamais tenter par cette ode à l'industriel or ici, les portions sont délicieuses, fraîches et gourmandes.les freres fourchettes 3Une petite adresse sympathique, le chef a l'air jeune et motivé (si c'est lui que j'ai aperçu en payant).
A deux pas des Carmes ça le fait, les Frères Fourchettes devraient trouver leur place et si vous pensiez y aller, je ne vous en dissuaderai pas loin de là; le prix ne le fera pas non plus: 18€ entrée plat dessert le midi, 32€ le menu du soir, tout ça semble correct et le vin suis le tracé, il me semble que celui recommandé était à 18€, pas de soucis. Bon appétit!

Les Frères Fourchettes . 26 rue du Languedoc . 31000 Toulouse . 05 81 34 92 26

Partager cet article

Repost0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 09:00

Petite impro assez logique puisque l'on sait d'avance que le mélange fera des siennes chez nos papilles. Quelques morilles légèrement crémées, un oeuf poché qui viendra couler son jaune dessus, quelques croûtons pour le croquant, de la pancetta Bellota fondante et quelques brins de ciboulettes parce que j'aime bien. Vous imaginez bien que cela ne peut pas être mauvais, on se lèche plutôt les babines non? c'est parti:oeuf-casse-aux-morilles.JPGPour 2 personnes: 2 oeufs frais (très important pour le pochage), 2 petites poignées de morilles séchées réhydratées (1H30 dans de l'eau tiède), 1 belle échalote, une cs de porto, de la crème fraîche, une noix de beurre, un peu de jus de viande, fond de veau par défaut, un peu de pancetta belote ou de lard de Colonnata, une tranche de pain de mie et quelques brins de ciboulette.
Commencer par faire revenir l'échalote émincée finement dans le beurre, ajouter les morilles puis le porto, faire réduire l'eau de cuisson "alcoolisée", mouillez légèrement au jus de viande (ou fond de veau et eau), faire réduire puis ajouter 3 belles c.à soupe de crème, bien mélanger, saler, poivrer et réserver sur feu doux.
Toaster légèrement la tranche de pain de mie, la découper en tous petits dés puis les poêler dans du beurre pour bien dorer les croûtons.oeuf-casse-aux-morilles-pancetta-bellota.JPGPour les oeufs, porter à frémissement une bonne quantité d'eau avec 2-3 jets de vinaigre dedans. Casser l'oeuf dans un petit ramequin, puis à l'aide d'une cuillère, faire un léger mouvement circulaire dans l'eau avant de déposer avec tendresse l'oeuf, que le blanc reste bien autour du jaune, faire de même avec l'autre oeuf et pocher pendant 2-3mn. Si c'est une première, vous le louperez peut-être, mais quand vous le sortirez parfait de l'eau alors le roi ne sera pas votre cousin je vous le dis!
Il ne reste plus qu'à dresser: une base de morilles, on pose l'oeuf poché dessus, quelques croûtons, 2-3 lamelles de pancetta, quelques épis de ciboulette ciselée et c'est parti pour un bon petit moment plaisir!

Partager cet article

Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:30

Un certain temps déjà que l'idée d'aller faire un tour à Auzeville me trottait dans la tête. Un article dans d'hôtellerie restauration et un cv "tradition cuisine bourgeoise" top pour Fabrice Di Rienzo: Apprentissage chez Orsi à Lyon, puis Bocuse, Pacaud (l'Ambroisie, Paris) et enfin poste de second au relais Bernard Loiseau.
Ma main n'arrivait pas à choper le téléphone, allez savoir pourquoi, l'ensemble faisait un peu…je ne sais pas, resto ouvrier, un truc comme ça, site internet et décoration…l'envie de foncer chez Fabrice et Stephanie Di Rienzo était bien présente dans mon esprit mais ne se concrètisait pas. DSCN0762.JPGEt m'y voilà, il m'aura fallu attendre 6 mois depuis l'ouverture pour que je me décide enfin, et bien m'en a pris! Une très belle soirée chez vous m'sieur Di Rienzo, un sans faute gustatif en mode classique bien fait. Le cadre est certes un peu léger mais on l'oublie vite quand on passe une bonne soirée, et puis la simplicité a le droit de citer non? il en faut pour tous et j'aime tout. Menu du soir à 29,90€, j'aime bien le 0.90, même ça c'est "old school", mais ce n'est pas 30 et ce n'est pas trop!
Petit velouté de carottes parfaitement goûteux et smoothie en bouche en guise de préparatifs aux agapes et voilà les entrées. Foie gras et chutney de pommes confites au calvados, oeuf fermier cassé sur poêlée de champignons ou Saint-Jacques, poireaux et velouté de moules de Bouchot. DSCN0764.JPGTout est très bien éxécuté, les cuissons justes et les goûts présents, rien à dire, déjà les plats sont là.
Sandre rôti sauce Aurore, épaule d'agneau confite en "melon" ou poulet en 2 cuissons, purée. Du même acabit, une acidité peut être un peu trop exacerbée pour la sauce du sandre, mais RAS sur l'ensemble sauf du bon.
On est dans une certaine tradition culinaire que certains qualifieraient de passée, moi elle me donne le sourire, la banane gourmande, j'aime le classique fait avec maîtrise et bon goût. DSCN0787.JPGSi j'avais des envies de grenouilles, de tête de veau, d'oeufs meurettes etc etc... c'est là que j'irai sans hésitation car je sais que ces bons "grands" plats seront préparés avec amour et passion comme la glace vanille, nappante et onctueuse de ma poire belle Hellène en dessert.
Voilà un bon dîner chez un jeune chef fraîchement arrivé avec femme et enfants de sa belle bourgogne, pour nous régaler de sa gentillesse et de sa simplicité.
Faut-il y aller? évidemment, menu entrée, plat, dessert à 17€ le midi et 29,90€ le soir, carte des vins légère mais plus qu'accessible (la sobre et jeune sommelière a reçu le prix Lucien Vanel cette année), bref, pas de quoi se priver!
A vous de jouer!
           

La Table D'Auzeville . 35 chemin de l'église . 31320 Auzeville-Tolosane . 05 61 13 42 30

                                                                         www.la-table-dauzeville.fr

Partager cet article

Repost0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 11:30

L'un des grands classiques de notre bonne vieille cuisine française revisité légèrement par le maître de la pâtisserie: ça donne un résultat parfait. Remarquablement exécuté par ma femme il faut le dire… et oui je ne suis pas pour grand chose dans ce petit moment de bonheur, 2-3 conseils, pas plus. La recette est issue du livre du pâtissier star C.Michalak "les desserts qui me font craquer". Nous avons juste enlevé 10g de sucre dans les oeufs pour alléger un peu le côté "over" sucré.
Pour 4 personnes, il faudra: 70g de sucre semoule et 180g de blancs d'oeufs pour les meringues. 37,5cl de lait entier, 7,5cl de crème liquide, 120g de jaunes d'oeufs (6) 100g de sucre semoule et une belle gousse de vanille pour la crème anglaise. 200g de sucre semoule, 5cl d'eau, 400g de mélange de noisettes et amandes entières torréfiées et une pincée de sel pour les fruits secs caramélisés.DSCN0824.JPGCommençons par la meringue: Dans la cuve d'un batteur électrique muni d'un fouet, monter les blancs d'oeufs tempérés, puis ajouter petit à petit le sucre semoule jusqu'à obtention d'une consistance bien ferme. Dresser et lisser à l'aide d'une cuillère dans des moules en silicone en forme de demi-sphère de 8cm de diamètre (penser à les huiler préalablement). Pour les toulousains, vous trouverez les moules chez TOC, place Victor-Hugo sans problème.
Cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 3mn. Laisser reposer quelques minutes puis démouler et réserver au réfrigérateur.
Pour les fruits secs caramélisés. Dans une casserole, cuire l'eau et le sucre pour faire un caramel (115°c si vous avez un thermomètre à l'oeil sinon) puis mettre les amandes et noisettes torréfiées, bien caraméliser le tout, ajouter une pincée de sel et répandre ce "pralin" sur du papier cuisson pour qu'il durcisse en refroidissant. Concasser vulgairement au pilon ou au mixeur. Réserver dans une boîte hermétique. DSCN0832.JPGPour la crème anglaise: Faire bouillir ensemble le lait, la crème et la gousse de vanille grattée. Mélanger dans une jatte les jaunes d'oeufs et le sucre puis verser le lait chaud. Bien remuer à l'aide d'un fouet, transvaser le tout dans la casserole et cuire à feu doux en remuant à l'aide d'une maryse (sorte de spatule en plastique) en faisant attention que les oeufs ne prennent pas. Jusqu'à 85°C si vous avez un thermomètre de cuisson. Débarrasser la crème anglaise dans un plat en la passant au chinois étamine pour enlever tous les morceaux. Filmer et réserver au frigo.
Il ne reste plus qu'à assembler les demi-sphères puis à les rouler dans les éclats de fruits secs caramélisés. Déposer les sphères dans des assiettes creuses puis les arroser de crème anglaise au moment de servir…dégustation!
Les blancs sont parfaits, denses et fondants, le pralin donne du croquant, c'est franchement un régal!

Partager cet article

Repost0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 22:00

Allez, le Michelin 2012 sort demain, voici la liste des promus et des déçus. Encore une fois, Stephane Riss nous avait promis les 2 et 3 macs bien en avance, donc pas d'étonnement mais toujours un grand bravo à Emmanuel Renaut et à toute son équipe au Flocon de Sel. Je suis évidemment content que notre belle ville rose compte un nouvel étoilé: les Jardins de l'Opéra place du Capitole, je que j'en pense, allez faire un tour et vous verrez. Mes félicitations tout de même à Stephane Tournié et à toute son équipe.

 

 

Trois étoiles:

Megève (74) Flocons de Sel

  

Deux étoiles:

Carcassonne (11) Le Parc Franck Putelat N

Chaudes-Aigues (15) Serge Viera N

Courchevel 1850 (73) Le Strato 

Le Havre (76) Jean-Luc Tartarin 

Jongieux (73) Auberge Les Morainières 

Menton (06) Mirazur

Nice (06) Chantecler 

Paris 1er Sur Mesure 

Paris 16ème L'Abeille 

Reims (51) Le Parc Les Crayères 

 

Une étoile:

 

Albertville (73) Million  Ambronay (01) Auberge de l’Abbaye  Antibes / Cap d’Antibes (06) Bacon Arcachon (33) Le Patio  Astaffort (47) Une Auberge en Gascogne  Aumont-Aubrac (48) Cyril Attrazic  Le Bar-sur-Loup (06) L'Hostellerie du Château Bayeux (14) Château de Sully  Bormes-les-Mimosas (83) L'Escoundudo  Brest (29) Le M  Bully (69) Auberge du Château  Caen (14) A Contre Sens  Chamonix-Mont-Blanc (74) Auberge du Bois Prin  Charolles (71) De la Poste   Clermont-Ferrand (63) Le Pré Carré  La Colle-sur-Loup (06) Alain Llorca Colmar (68) Rendez-vous de Chasse Dieppe (76) Les voiles d'Or Faulquemont (57) Toya Magnosc (06) Au Fil du Temps  Honfleur (14) La Ferme St-Siméon  Issoudun (36) Au 14 Février  Lachassagne (69) La Table de Lachassagne  Gruson (59) L’Arbre  Lyon (69) Les Loges  Neuville-de-Poitou (86) St-Fortunat  Nice (06) Le Bistrot Gourmand Paris 1er Kei Paris 5ème Sola Paris 5ème La Truffière  Paris 8ème Le Diane Paris 8ème Le 39V Paris 9ème e Lumière Paris 14ème Cobéa  Paris 15ème Le Quinzième Paris 16ème Akrame Paris 16ème Shang Palace Paris 16ème Les Tablettes  Champcevinel (24) La Table du Pouyaud  Pont-de-l’Arche (27) L’Auberge de la Pomme  Ponthierry (77) L’Inédit  Propriano (2A) Le Lido  Puligny-Montrachet (21) Le Montrachet  Quimper (29) L’Ambroisie  Rostrenen (22) L’Eventail des Saveurs  Rouen (76) Origine  Saintes (17) La Table de Marion  Sète (34) La Coquerie  Tarare (69) Jean Brouilly  Toulouse (31)  Les Jardins de l’Opéra  Tourrettes-sur-Loup (06) Clovis  Tréguier (22) Aigue Marine  Valenciennes (59) Le Musigny  Valmont (76) Le Bec au Cauchois  Vannes (56) La Gourmandière-La Table d’Olivier  Vaux-en-Beaujolais (69) Auberge de Clochemerle  Villefranche-sur-Saône (69) Le Juliénas 

 

 

Passent de 2 étoiles à 1 étoile:


Montpellier (34) Le Jardin des Sens

Sens (89) La Madeleine

 

 

Suppressions 1 étoile:


Tornac (30) Les Demeures du Ranquet

Avignon (84) La Mirande

Saché (37) Auberge du XII siècle

Boulogne-Billancourt (92) Ducoté Cuisine

La Brède (33) La Table de Montesquieu

Cagnes-sur-Mer (06) Josy-Jo

Calvi (2B) Emile’s

Cordon (73) Les Roches Fleuries

Deauville (14) L’Etrier 

Grasse (06) Lou Fassum

Grenade-sur-Adour (40) Pain Adour et Fantaisie

Aiguebelle (83) Le Sub

Lille (59) A l’Huîtrière

Loctudy (29) Auberge Pen Ar Vir

Lyon (69) Auberge de Fond Rose

Lyon (69) L’Alexandrin

Lyon (69) Takao Takano

Mougins (06) Moulin de Mougins

Monte-Carlo (MC) La Mandarine 

Nancy (54) Le Grenier à Sel

Nîmes Tendances Lisita

Paris 6ème Fogón

Paris 6ème Jacques Cagna

Paris 6ème Sensing

Paris 8ème L’Angle du Faubourg

Paris 16ème Le Passiflore

Paris 16ème La Table du Baltimore

Castillon-du-Gard (30) Le Vieux Castillon

Roscoff (29) Le Temps de Vivre

Saint-Brieuc (22) Youpala Bistrot

Saint -Cyrien (66) L’Almandin 

Saint-Malo (35) A la Duchesse Anne

Saint-Savin (86) Christophe Cadieu

Ingouville (76) Les Hêtres

Sarrebourg (57) Mathis

Pont-Sainte-Marie (10) Hostellerie de Pont-Ste-Marie

Westhalten (68) Auberge du Cheval Blanc

 

 

Partager cet article

Repost0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 14:27

Je pense que personne ne me dira le contraire: s'il est un légume difficile à faire avaler, c'est bien le navet. Certains penseront aux salsifis, aux endives, ou à n'importe quel autre enfant de la terre. C'est sûr que la frite c'est plus facile, mais varions que diable, à table les gosses!
Et oui, le problème c'est que ça vient de l'enfance, trauma post natal, marqué au fer rouge le légume, reste dans ton coin! fout le camp de mon écuelle.DSCN0738.JPG La faute à qui? aux parents bien sûr (papa, maman ne vous inquiétez pas cela ne vous concerne pas). La cantine n'y est pas pour rien non plus, je reconnais que n'importe quel légume nature cuit à l'eau n'a pas tendance à me donner le sourire. L'endive à l'eau…beurk, confite longtemps…j'adore. Et le navet ne déroge pas à la règle, un peu de cuisine, même les flemmards peuvent se lancer, et cela devient un régal, un petit bonbon…vous souriez? testez:
Épluchons nos navets, s'ils sont nouveaux tout petits tout beaux c'est mieux, presque essentiel (ils arrivent en ce moment).DSCN0742.JPG Dans une grosse noix de beurre à la sauteuse avec un bouquet garni, on fait revenir un petit peu, on mouille à mi-hauteur des légumes et on couvre pour un petit quart d'heure. On découvre et on fait réduire le jus en ajoutant une petite noisette de miel et en arrosant bien souvent les navets. Une fois que la lame d'un couteau s'enfonce tranquillement dedans, on rectifie l'assaisonnement et on est bon.
Une autre alternative est de les finir au jus de viande, avec du fond de veau par exemple et de bien les napper, parfait!

Partager cet article

Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:00

Après le post que j'avais fait sur cet étoilé Michelin (voir ici) des abords de Toulouse en leur défaveur il faut l'admettre, je leur devais bien un nouveau déjeuner. Du temps a passé depuis et première très bonne impression: le resto a revêtu une nouvelle robe, cosy, tendance et accueillante, très "déco".
Rien à redire du personnel jeune et nombreux; Attentif et discret, c'est ce qu'il faut pour ne pas se sentir agressé (comme la 1ere fois) et mal à l'aise un midi. Bon timing du service, pas de problème pour déjeuner vite fait en semaine. O-saveurs-Accras.JPGEt enfin, remarquons que le prix est resté très attractif: 32€ les friandises, mise en bouche, entrées, plat, dessert, mignardises, vin et café (cf ma remarque quant au prix de la Pente Douce)
Côté cuisine, même si ce n'est toujours pas celle qui me fera vibrer, il faut reconnaître que c'était objectivement bon et bien fait. O-Saveurs-lieu-jaune.JPGEmulsion de pomme de terre et accras de morue particulièrement gourmand. Oeuf poché dans son velouté de petits-pois simple et bien réalisé. Je me serais bien passé des champignons sous mon lieu Jaune, mais le plat avait de la tenue dans son ensemble. Dessert tout en gourmandise et addition sans surprise: 64€ à 2
J'y retournerai? la première fois c'était niet (oups!), maintenant ce sera pourquoi pas...


Ô Saveurs . 8 place Ormeaux . 31180 Rouffiac-Tolosan . 05 34 27 10 11

                                                                              o-saveurs.com

 

Partager cet article

Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 11:30

Et surtout en bien. Voilà l'occasion rêvée pour moi et mes collègues "foodingues" Chantal et Ludovic d'y faire un saut le temps d'un déjeuner "testing" dans les règles de l'art. Première difficulté, la pente a beau être douce, elle n'en demeure pas moins "hard" à trouver, pas d'enseigne mais juste quelques tarifs écrits à la craie sur des volets, autant vous dire que j'ai tourné gps allumé, avant de vraiment zieuté le numéro indiqué et de voir quelques traces blanches ressemblant à de l'écriture sur la façade.
20mn de retard, j'y suis! Grande et moins grandes tables en bois, cuisine ouverte où Hamid, le chef, cuisine aussi bien pour ses clients que sa famille, bouteilles et menu au mur, sa femme s'occupe des clients en salle et le chat roupille tranquille sur l'escalier qui monte chez eux.
Comme à la maison! Alors j'espère que la cuisine sera au niveau, chez moi on mange très bien.
Un choix de 3 plats, 3 entrées et 3 desserts, nous sommes 3, tout y passera ou presque, de la soupe de carotte au pied de veau, pot au feu ou couscous, riz au lait et crêpes. la-pente-douce-couscous.JPGAvant de décrypter la cuisine d'Hamid, j'aimerais juste faire part d'une petite remarque concernant l'amabilité très "légère" de la maîtresse des lieux. Elle s'est certes arrangée avec l'arrivée de Ludovic qui n'en était pas à sa première. Mais si l'on est désagréable avec tous les gens que l'on ne connaît pas…où va le monde.
La cuisine quant à elle se tient, rien d'extraordinaire, "du marché" comme on dit. La soupe de carotte de mon voisin manquait d'un petit coup de pep's alors que mon croustillant de Saint-Félicien au bacon fermier tenait la route de façon très classique et salée, pied de veau visiblement satisfaisant. Pot au feu de queue de boeuf qui aurait pu être mieux, accompagné? que de la queue tue la queue…
Je me serais bien passer de l'originalité de mon couscous…enlever toute viande pour la remplacer par de la caille??? C'est pour les mariages cet oiseau là, j'aurais préféré les bons classiques que l'on connaît tous.la-pente-douce-poulet-citron.JPGBrochette de poulet au citron sur cocos plutôt cool selon ma voisine. Arrive les desserts: riz au lait pour moi…l'aficionado, le fou du grain vanillé! Donc déçu. Je reconnais que ce n'est qu'à moitié la faute du chef, j'ai aussi ma part de responsabilité…j'ai tapé du riz chez Y Camdeborde et sa clique (B Doucet, D Ducassou entre autre) reine en la matière, alors difficile d'accepter la défaillance, désolé chef. La crêpe jaune "alcoolisée" de mes voisins était elle, très sympa.
Bref, on est dans les clous, mais en bordure grave…ne vaut mieux pas croiser un chauffard! 29€ le midi avec 1 bouteille de vin et 1 café, il y a de la concurrence et pas que des caves. C'est qu'il commencerait même à y avoir certains étoilés en course, carrément hors propos là. C'était correct, ni plus ni moins.

 

La Pente Douce . 19 avenue de Grande-Bretagne . 31 Toulouse . 05 61 49 51 13

Partager cet article

Repost0

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages