Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:30

Paris s'est arrêtée de tourner. Les taxis déjà rudes à stopper en temps normal sont maintenant introuvables. Le piéton se fait rare dans les rues, il baisse la tête, contrit et fait de petits pas. Les scooters et autres 2 roues d'habitude virevoltants gaiements sont cadenassés à tous poteaux libres. C'est jour d'apocalypse, il neige sur Paris. Aubaine! la pinte est à 5 euros au café du coin, il y a de la place en terrasse et j'ai pu garer mon traîneau, "Tavernier! t'as un bol d'eau pour mes huskys?" Il tombe à pic ce bistrot, bien m'en a pris de décider de prendre l'apéro rue du Cherche-midi plutôt que rive droite, le Petit-Verdot est à 100 mètres, toute la tablée ne sera pas à l'heure...maquereau mâriné grillé20h40 la porte s'ouvre sur un Hide Ishizuka tout sourire de voir un Toulousain enneigé. Le sourire quand tu arrives à 4 dans un restaurant en plein service prés à tapisser le sol de tout ce qui recouvre ta doudoune, ta capuche et le dessous de tes pompes, ça vaut tout l'or du monde. Direction l'étage et sa salle au charme désuet de vieille auberge, poutres apparentes sur neige aux fenêtres. Je peux vous dire que ce dîner je l'ai mérité, des tas d'essais de réservation restés vains, la réputation des lieux n'est pas usurpée et j'avais d'ailleurs jeté l'éponge lorsque j'ai vu une photo de truffe en croûte à la façon de Claude Peyrot (le regretté Vivarois à Paris) par Yoshi Morie (chef du Petit Verdot). Ni une ni deux j'ai repris mon téléphone le lendemain matin et là, Hidé a répondu dés la première sonnerie, c'était bon j'avais ma réservation. Un petit Pernand-Vergelesse "les Combottes" domaine Rapet sera parfait pour fêter ça et regretter que les retardataires aient croisé le yeti à la sortie du métro.

Ça y est les derniers "nez rouge" sont arrivés! il est temps d'attaquer les maquereaux marinés puis brûlés au chalumeau. Au top pour moi, sensation exquise en bouche, me voilà excité prêt à en découdre avec le tartare de veau, bulot. Délicieux! frais, léger, iodé avec un petit côté végétal, un très bel accord! Le plat suivant est mon gros coup de coeur: calamars (cru?), chicon et bouillon de grouse, je crois que j'aurais pu m'en taper 2-3 assiettes, vraiment à tomber. Le bouillon corse le plat, l'endive apporte la fraîcheur et les calamars la mâche et le côté mer, une tuerie.calamars Et voilà qu'arrive déjà l'une des spécialités de Yoshi Morie : l'échine de porc basse température, rosée dans sa totalité, délicieuse avec son petit jus, sa chloro et ses légumes croquants tendance radis (presque crus, certains ont été un peu gênés, perso j'adore)

Quelques délicieuses bouteilles de Côte de nuit village de JJ Confuron pour arroser tout ça jusqu'au clope sous la neige devenu presque chaude tout à coup, va savoir...hip! Premier dessert facile pour les papilles, tout en couleur, exotisme et fondant, second dessert en contraste, tu l'aimes ou tu le détestes et je ne sais pas encore où je me positionne. Flan de potimarron et caramel corsé. Yoshi Morie donne là une belle partition de derrière son piano, les plats sont exécutés avec justesse et élégance, ils peuvent à tour de rôle jouer sur le contraste (maquereau ou potimarron) ou sur l'osmose (veau ou calamar), beau. porc basse températureUne belle soirée au Petit-Verdot orchestrée par un Hidé Ishizuka rieur et adorable. Tu sors fumer un clope et discute avec un gars, pilote de jet privé qui te présente à son pote et sa soeur, patrons de Cordeillan-Bages, Lynch Bages et cie, improbable? pas tant que ça quand on sait qu'Hidé a été pendant de nombreuses années sommelier chez Thierry Marx (ancien chef de Cordeillan). Voilà, quand on mélange une belle équipe à table, des bonnes quilles, un enthousiasme général généré par le maître des lieux, le climat et la cuisine et bien ça donne une belle mayonnaise.

Pour plus d'infos, je ne sais plus vraiment combien cela coûte (oui il y a eu quelques bouteilles), mais je pense qu'au niveau cuisine vous pouvez en avoir pour 45 euros, un truc comme ça. La carte des vins est superbe et accessible, bref, I'll be back!

 

Le Petit Verdot . 75 rue du Cherche-Midi . 75006 Paris . 01 42 22 38 27

 

                                                       www.le-petit-verdot.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages