Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 11:00

Posons le décors. Une journée de fin de blizzard, pluvieuse jusqu'à ne plus voir le moindre kilomètre à avaler. Le café Lavazza à pièce m'en est témoin, la station Elf représentait le seul eldorado à 200 bornes à la ronde.
Même s'il est à gerber, le kawa de machine est un bon allié pour observer les routards le clope à la main dans un semblant d'abri.
L'I-Phone lui, pourra gérer le dîner. Poitiers est arrêtée comme ville étape, il sera trop tard pour le Futuroscope, c'est dommage, je garde de bons souvenirs du voyage en bus lorsque j'y avais fait un petit séjour alors en troisième…
Pour moi l'adresse était toute trouvée, un petit gueuleton chez les Toix me semblait des plus appropriés pour oublier les affres de la journée, mais la petite assemblée ne semblait pas vouloir bouger du centre de Poitiers (ça c'était avant de l'avoir vu…). Un petit tour sur l'appli Michelin et puis s'en va, pas une seule adresse, ne serait-ce qu'une fourchette, à Poitiers, incroyable non? Balade sur le web, que dalle. Restait plus que l'appel à l'aide sur Facebook, et la rapide réponse de Richard Toix fera changer d'avis les indécis, Saint-Benoit est à 2 bornes, ça ne valait vraiment pas le coup de s'en priver (je ne connaissais pas encore la passion de la ville pour les sens uniques et les fins de voie par parking obligatoire).

pains-delicieux.JPGSoirée pluvieuse, soirée heureuse, changement d'adage pour ce soir-là et nous voilà déjà garés et presqu'assis après un bonjour à madame.
Je commence direct, cash sur un produit dont on ne parle pas souvent, peut-être car trop habituellement oublié dès le repas terminé et c'est malheureux: Le pain.
Il m'a fait de l'oeil à peine installé, j'avais beau parler j'étais ailleurs, si je n'avais la faculté de lorgner sans sourciller, on m'aurait traité d'impoli mais je n'avais d'yeux que pour lui, à seulement quelques centimètres de moi dans toute sa splendeur.
S'il n'avait été que "mignon", je n'en ferais pas tout un roman, mais il était à la fois harmonieux, charmant, joufflu ou en hauteur, il était beau. Et quand vint le moment de choisir, je ne pu résister au "mais donnez-les moi tous" (j'ai une très nette tendance à l'exagération mais le bilan reviendra au même, je les ai tous goûtés).asperges--mousseline-mangue-pickles-betterave-et-oignons.JPG Une tuerie! Mention spéciale pour celui aux olives, préparé avec une sorte de pâte de croissant qui aurait pu à lui seul constituer un plat…étoilé s'il vous plaît, remarquable en tout cas. Mais évidemment que Richard Toix a d'autres talents que la boulange et ce n'est pas les premières asperges de provence servies avec une petite mousseline de mangue, betterave et king crabe (je crois que ce soir-là c'était du homard ou alors le king crabe que l'on m'a déjà vendu était vraiment merdique) qui viendront me contredire. Remarquable dans sa dimension sucré/salé, le plat sera parfaitement accompagné par un blanc de Jasnières, Les Rosiers d'Eric Nicolas.agneau-de-lait-des-Py--ragout-de-crosnes-huile-de-truffe.JPGJe me suis accommodé du rouget en suivant mais n'étant pas un grand fan de ce poisson sauf s'il est tout petit et de roche, je ne pourrais pas vous en faire l'apologie.

Si l'on était avec l'entrée dans le domaine de la passion, suave et sucrée… La gourmandise viendra à point en plat par l'agneau de lait des pyrénées, jus réduit, ragoût de crosnes à l'huile de truffe et polenta crémeuse au Mont d'or. Hummm ce bon jus, bien nappant, avec la polenta filante en bouche, m'a presque fait oublier que j'allais bientôt faire vivre une véritable épopée à leur pain le plateau de fromage venu… Cependant, cela valait vraiment le coup de s'attarder sur ce plat plein de gourmandises, parfaitement maîtrisé.1er-dessert-chocolat.JPGPlateau de fromage et pain béni des dieux, je peux vous dire que je leur ai fait honneur à ces deux là!
Desserts parfaits en tout point! Que dire de plus?
Que L'équipe tenait rudement bien la route, avec une mention particulière pour un sommelier au taquet, vif, souriant et passionné, un vrai régal.
Richard et Laure Toix tiennent leur maison de mains de maîtres, de vrais passionnés au fait de tout ce qui se passe dans le milieu, vraiment sympas, un beau couple de restaurateurs! Bref, vous aurez compris, une très belle soirée chez Passions et Gourmandises, à renouveler lors d'un prochain passage Poitevin!

Menus de 20€ (plat/dessert le midi) à 85€, 67€ pour mon dîner.

Passions et gourmandises. 6 rue du Square . 86280 Saint-Benoit . 05 49 61 03 99

                                                              www.passionsetgourmandises.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sacha 11/03/2013 11:29

pas de chance, vous n'avez pas pris la bonne rue! j'avoue que cet accès est très contesté par les poitevins eux-mêmes

sacha 09/03/2013 11:55

Eh bien oui, Poitiers n'est pas Toulouse ou Paris, mais ce n'est pas si mal que ça, ce n'est pas les mêmes moyens non plus! et que lui reprochez-vous à notre centre-ville?

rod 10/03/2013 09:46



ah ah, je ne compare pas, mais ce système de rue unique qui mène à un parking, pas le choix...je n'avais encore jamais vu ça



Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages