Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 19:28

Midi aux Carmes, déambulations "Hallesques" désabusées. Plus de 30€ le kilo de crosnes, 20€ le kilos de trompettes, à ce tarif, ça vaut limite le coup de faire une razzia au marché de Figeac à 6€ le kilos et de se poser là devant pour les revendre… quant à passer quelques heures dans les bois… marge à rendre jaloux Ronald.
Heureusement, je n'étais pas là pour me faire rincer mais pour manger un bout, et malheureusement, pour ce qui est de la ripaille, la rue des Filatiers n'a jamais était la panacée.
Evitons l'écueil du Classico repris il n'y a pas si longtemps par l'équipe de la Compagnie Française, le bistrot des Carmes et ses plats douteux (la parillade me fait toujours un peu peur) ou tout autre magret et consorts version persillade. Remarque c'est déjà bien, ils ont compris qu'il fallait maquiller la vulgarité.
Penser que je vais déjeuner au hasard serait mal me connaître, à l'étranger, c'est déjà rare mais dans ma ville? Carrément impensable!
Si je me trouvais là, c'est simplement qu'un couple de jeunes fort sympathique à ouvert son resto en face du Classico il y a une dizaine de jours, Monsieur Marius.DSCN5730.JPGLui est aux fourneaux, c'est Nicolas Brousse, passé entre autres chez Michel Sarran (2* Toulouse) et Franck Putelat (2* Carcassonne), puis il y a Elle, et c'est Margaux Ventresque, pâtissière (si le Paris-Toulouse de ce midi était son oeuvre, je peux vous dire qu'elle envoie) et patronne toute mignonne de la salle.
Un menu le midi à 20€ (entrée/plat/dessert sinon moins cher), un autre le soir à 31€, des suggestions telles que le croque-monsieur à la truffe ou le pigeon jus truffé, c'est le début de la saison du champignon magique et ici on l'honore (elle sera d'ailleurs présente dans tous les plats du beau menu de la nouvelle année à 60€).
Vous aurez compris que l'on est loin du foutage de jeule mais encore faut-il que ce soit bon.
Et…. bien oui, ça l'est!
Passé le gros plaisir furtif et frustrant que je me suis accordé en plus du menu (le croque-truffe en appellerait bien un autre et…un autre…et), je me suis vraiment régalé d'un oeuf basse température, émulsion maïs, pop corn.
Du bonheur qui s'évanouit en bouche et passe en douceur, un petit croc de pop corn et un délicieux goût légèrement fumé (poitrine) firent de cette entrée une belle histoire.
Je me léchais les babines à la lecture du plat, je plantais limite les crocs dans la table et imaginais Roger Rabbit, lapine en vue. J'imaginais un boeuf bien cuit, une belle liaison juteuse avec l'olive et une macaronade dont la crème s'accouple au jus, dont le croustillant pénétre le moelleux avant de me substenter, les yeux au ciel!
Petit problème du fantasme, tu peux être déçu.
Et là, jolis préliminaires, mais la macaronade aurait nécessité une poêlée minute juste gratinée vite fait à la salamandre plus qu'un gros gratin moins suave bien que pas mauvais en soit.DSCN5736.JPGPour le "happy end", je ne suis pas trop dessert et ce n'est pas sans une pensée pour ma femme dont c'est la douceur préférée que j'ai quand même tapé dans le Paris-Toulouse (Paris-Brest vous l'aurez compris).
Et bien m'en a pris, une véritable tuerie, pâte parfaite, crème légère comme tout, un grand classique magnifiquement réalisé!
La rue des Filatiers tient là Son adresse, et à 20€ ou 30€, cela reste quand même accessible au plus grand nombre. J'ai bien sûr lorgner le menu du soir mais je vous laisserai le découvrir par vous-même car je n'ai pas envie que vous regardiez avec tristesse ce qu'il y a pour la popote du diner.
Un effort reste selon moi à faire sur la carte des vins, une belle cuisine mérite de bons petits jus.
Mais ne leur mettons pas trop la pression, je pense qu'ils n'ont pas besoin de nous pour ça et leur "bébé" roule déjà bien, So long...

 

Monsieur Marius . 40 rue des Filatiers . 31000 Toulouse . 05 61 25 07 07

 

                                                              Monsieur Marius sur Facebook

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liloune 08/11/2015 12:11

coucou tout le monde! ça n'a pas vraiment de rapport avec ce délice :-) mais ça peut toujours servir! j'ai trouvé un site qui permet de toucher un ptit salaire (350€ à 450€ par mois) en répondant à des sondages en ligne! c'est pas beaucoup mais ça permet tout de même de mettre du beurre dans les épinards! bref! voilà le lien du site pour qui ça pourrait intéresser: www.sondage-france.com profitez-en aussi ;-)

Yummi Nass 04/05/2014 17:53

Une excellente découverte! Mes papilles en sont encore émues... et surprises! Un ravissement, ai-je lancé en quittant cette honnête maison. Quant au vin, je suis à la recherche active de leur dealer de Bourgogne...°°°

Sylvie 27/12/2013 20:28

C'est vrai que cela fait envie

rod 29/01/2014 17:55



alors il faut y aller...;)



Raoul Volfoni 13/12/2013 18:00

Non, mais y connaît pas Raoul ! Tout de suite les grands mots ! Ben Laden ! Le Saint-Sépulcre ! Mais c'est qu'il voudrait la guerre de religions, le choc des civilisations, le Rod ! Et avec qui
Raoul a dû boire un fronton pourri pour accompagner ses oeufs mayo ? Bicose, Mossieu voulait tâter du "nouvel endroit", de la niouze, comme on dit aux States ? Enfin, je pose la question, mais je
connais la réponse. Ça commence aussi par Un R., mais juste en trois lettres… 
Raoul V.

rod 13/12/2013 22:32



p'tain, je l'ai cherché! c'était un peu notre Trafalgar à nous, une véritable Bérézina Volfonienne & rodnrollesque



Raoul Volfoni 13/12/2013 14:35

"Ne leur mettons pas trop la pression" : pour avoir jeté un oeil sur la carte des vins de Marius, la pression (binouze) semble plutôt recommandée ici aux amateurs de jus francs et naturels. Ou
alors la flotte. En même temps, les bons cavistes sont un peu loin dans le quartier… Il faut faire au moins 20 mètres avant d'arriver au Volcan ou 100 mètres pour L'Envie. Une sacrée trotte.
Moi, en attendant, je vais pas au resto pour sucer des glaçons.
Raoul Volfoni

rod 13/12/2013 15:10



Je l'attendais le Ben Laden du pinard, tu te recueilles devant le nature tels le pélerin d'vant le Saint Sépulcre mais mon gamay m'a bien rincé le gosier! Et Pis quand on mange des oeufs mayo
avec un p'tit fronton pourri... à 100m de là.... et ben on joue pas trop le kakou!


L'envie est leur ami, tu n'auras plus de raisons de te plaindre dans très peu de temps et pis pas besoin de gueuler parce qu'hier tu te tapais un plat picard, tariquet et que tu te serais bien
tapé un croque-truffe!


En parlant de glaçon, l'autre fois on m'a servi un bon rhum avec des glacons....là, j'ai failli péter un cable



Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages