Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 10:30

J'ai réussi à ne pas succomber au facile "Solides c'est du solide" et pourtant ce n'est pas l'envie qui manquait croyez moi.
Bref, je suis allé déjeuner dans le petit resto intimiste de Simon Carlier rue Pargaminières et ne pourrai que vous enjoindre à faire de même.
Le troisième de l'édition 2012 du célèbre télé-crochet gastronomique de TF1 "Masterchef" n'a pas tardé pour ouvrir son petit bolide, il était toujours en lice dans le concours qu'on pouvait déjà le croiser dans la cuisine ouverte de son petit boudoir à régaler les Toulousains. Quand on sait l'impact qu'a la télé sur les gens, courageux d'avoir lancé un restaurant complètement ouvert au monde. entree-solides.JPGOu juste généreux, à son image quoi, on sent la passion qui l'anime dès le premier mot, l'amour du produit et la volonté de ne pas servir une sombre merde au badaud gourmand semble évidente. Un menu unique à 16€ le midi (25€ le soir pour un menu " étayé ") bien accompagné d'une courte mais cohérente sélection de vins " natures ", désolé d'avance mais succès oblige il va vous falloir être patient pour aller tâter de la fourchette; je vous taquine mais le jeu en vaut cependant la chandelle…
Crème de persil tubéreux piquée de chutney de figue parfait, un peu de panais assure la cohérence de la crème, douce à succomber.plat-solides.JPGDe la douceur nous passons tranquillement au fondant de l'agneau cuit des heures et des heures, de son jus à tomber, quelques bonbons sous forme de pommes de terre grenailles qui claquent sous la dent, d'abricots secs ou de pickles de panais, il ne reste plus qu'à saucer, c'est parfait.
Dessert venu tout droit de l'émission, sous influence d'Alexandre Gauthier (la Grenouillère) très bien exécuté entre acidité gérée du citron et douceur extrême de la crème.dessert-citron-solides.JPGSolides, c'est la vie, du passage, des photos, c'est une machine à café aux abonnés absents, une cb restée en banque et du sourire aux fourneaux. C'est aussi une proximité, une ambiance qui pousse l'imagination vers l'hiver: buée aux vitres, nuage à la bouche, heureux de faire une pause là où la chaleur, les gens et la quille sur la table suffisent à réchauffer les corps par le coeur.
Et oui c'est top! Le jeune chef de 28 ans est encore en rodage, et pourtant ça roule déjà mieux que certaines vieilles carcasses c'est dire…so long and thanx!

 

Solides . 49 rue Pargaminières . 31000 Toulouse . 06 70 81 85 71

 

                                                                     Solides sur Facebook

                                                                           www.solides.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Raf 26/08/2013 21:17

Merci pour le bon plan, ce fut une vraie découverte pour moi qui n'avait pas suivi Masterchef! Le resto est minuscule (12 couverts), tant mieux, de sa table, on peut voir le chef s'affairer
derrière le bar! Les plats sont aussi bons que beaux, le choix des vins est excellent (mention spéciale au vin de coins des familles ou plutôt de sa famille qu'il nous a sorti pour le dessert),
seul bémol, en plein mois de juillet, on a eu chaud et on a regretté de ne pas pouvoir sortir notre table dans la rue Pargaminière nouvellement piétonne. Il me tarde de voir maintenant ce qu'il va
faire de la Rôtisserie des Carmes.

maitrenono 22/11/2012 16:14

Tu te prends pour un poete ou quoi?

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages