Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:00

Ah Ah, Guilo Guilo, le célèbre restaurant Nippon de Montmartre. Jamais une critique depuis 2008, "haute couture japanese cuisine", "c'est du nippon de fulgure haute couture" pour le fooding  (en même temps, pour ce que je pense du fooding...), un truc de malade, un truc de ouf!!! Pour ma part, le "ouf", c'était à la sortie... Je vous explique, un certain temps que je me dis que je finirai par goûter la cuisine "si fameuse" d'Elichi Edakuni, le restaurant étant en plus dans "ma" rue (parisienne et historique, j'y ai fait mes premiers pas), j'ai fini par décrocher mon téléphone, et par là-même une place. Dimanche, 21h30, me voilà assis au bar, une bière japonaise à la main prêt à savourer les "fulgurances" du maître. Suite de petits plats à 45€, bière à 5€, vin (assez cher) ou saké, c'est parti. guilo-guilo-2.JPG

Ce qui est génial, c'est le nombre de gens classant ce resto comme incontournable, car quand on observe le visage de tous ceux assis autour du chef lors de la dégustation du premier plat, on se demande comment il vont réussir à clamer le lendemain à qui veut bien l'entendre qu'ils sont allés chez Guilo Guilo et que c'était extraordinaire...Soupe à la grimace garantie pour le sushi aux langues d'oursin ou la poutargue au radis noir (un critique avait pourtant trouvé l'accord extra...j'espère que c'était ironique, testez chez vous, vous verrez...). Pas mieux pour le tempura de tripes de cabillaud, tempura de champignon gluant dans un bouillon tout aussi gluant, à côté de ça, du gâteau la jelly british, du gâteau.

J'en entends déjà certains: "il n'y connaît rien", "il faut s'y connaître...c'est de l'art"...mon c.l!

Allons-y franco, sur les 8 plats, 2 étaient agréables, tous les autres...se passeront de mes commentaires.

Peut-être qu'il faut être initié, je ne sais plus moi, mais 2-3 trucs ne souffriront pas de commentaires: Un tempura doit être croustillant et chaud, on est d'accord? Alors quand l'entrée en contient 2 et qu'avant de vous être servie, elle attend un quart d'heure sur le bar (à vrai dire elle était déjà là quand je me suis assis), imaginez... On a aussi eu la version tempura mijotant dans le fameux bouillon gluant encore dix minutes sur le bar: résultat: un mélange sans nom PLUS que gluant. Le "génie" du chef devrait lui permettre de servir les plats au moment, ce serait un bon début.guilo-guilo-4.JPG

Au regard de tout ce que j'ai pu lire sur ce resto, peut-être l'envie s'est-elle estompée avec le succès? peut-être suis-je tombé un mauvais soir? mais honnêtement, c'est un des pires dîners fait depuis longtemps. Je pense que mes 2 acolytes féminines me remercient encore de ce petit moment, remarque, on s'est bien marré. Sinon, tout le monde est très sympa, la clientèle un peu prout-prout, mode et cie...(c'est peut-être ça qui l'a tué?)

Je ne vais pas m'ébahir pour faire comme les autres, les intellos de la fourchette et autres "connaisseurs" de je ne sais quoi, je suis prêt à parier avec qui veut qu'au moins 80% des gens, et c'est un minimum, n'auraient pas apprécié ce dîner. Les 20% autres, vous pouvez y aller.

 

Guilo Guilo - 8, rue garreau - Paris 18 - 01 42 54 23 92

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chrisdesinape 01/11/2011 14:12


Ca n'est pas parce que tu n'as pas aimer que s'était mauvais,la plupart des gens qui y vont sont satisfait,désolé si tu n'aime pas la poutargue et le corail d'oursin


rod 02/11/2011 11:38



C'est aussi possible d'envisager que le soir où j'y suis allé était plein de loupés...et j'était loin d'être le seul à être perturbé. J'ai bien évidemment nuancé...peut-être était ce un
mauvais soir, peut être et peut être. Y as tu fait le diner de l'année? Quand à la poutargue et au corail d'oursin...ce n'est pas une reflexion personnelle, à savoir si j'aime ou pas; Ce sont
clairement des ingrédients à la mode chez certains (passée aujourd'hui?) mais ce sont aussi des ingrédients difficiles...Prend 10 personnes au hasard dans la rue, tu leur colles la poutargue
(moins difficile) et l'oursin et vois le résultat...je prend le pari les yeux fermés. J'ai mangé chez d'autres chefs japonais et je n'ai jamais vu des tempuras attendre sur le zinc...etcccc



Julie 31/01/2011 15:35


Bien dit ! Guilo Guilo m'a traumatisé et c'est transformé en Dégueu Dégueu dès la première bouchée... Mais effectivement, pas de regret, des belles tranches de rire au menu !


l'avocat marathonien 28/01/2011 13:33


Waouuuu, ca fait mal!! Punch, uppercut, double kick, clé de bras!


Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages