Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 16:11

Marche, 5h30 de train, taxi ... de quoi vous mettre l'estomac dans les talons. Et il fait froid, essuie-glace et anti-buée de rigueur, il pleut sur la Tour Maubourg. On est vendredi, et je n'ai vraiment pas envie de poisson. Bon, de toutes façons, on avait visiblement pas l'intention de m'en faire manger.
A peine arrivé, la question fatidique, fracassante et souriante m'était posée: t'as faim? J'ai compris plus tard qu'en effet il était dans mon intérêt d'avoir la dalle, les crocs, l'estomac prêt à tout accepter (là, j'exagère un peu).

"Le climat s'y prête, on file en Bresse", mouais... c'est un peu loin, la SNCF fait des miracles mais quand même. Tranquille, ni vu ni connu j't'embrouille...5 minutes plus tard j'y étais presque, les touristes Anglais en plus: L'Auberge Bressane. Institution parait-il. Me méfie des institutions, surtout quand j'y vois une table de 18 touristes. Et là, un "Votre table n'est pas encore libre" nous accueille...Mais avec le sourire, des verres de vin et une petite saucissonade, ça passe plutôt pas mal. D'Autant plus que nous n'avons pas attendu bien longtemps.

Gratin d'écrevisses vraiment délicieux, à se damner même, par contre, croustillant de pied de porc vraiment tatasse. Faut-il vraiment le servir sous une salade qui va l'humidifier? Entre 2, on nous fit cadeau d'un soufflé au fromage, énorme, aérien: " le soufflet volant" attérit bien tranquillement dans nos panses accueillantes.
Voici venir le plat de résistance, vous en comprenez bien le sens ici: bouchée-à-la-reine pour les uns, poulet au morilles pour les autres. Ensemble vraiment consistant, en même temps, on était pas là pour manger des sushis...
Vol-au vent énorme, croustillant, généreux: poule, ris de veau, morilles,  et vas-y, fais toi plaisir. S'il faut un bémol, les ris étaient peut-être un peu durs...mais au point où vous en êtes, un bon verre de Saint-Joseph délicieusement recommandé par la seule femme de l'équipe Bressane vous l'aura vite fait oublier. Le poulet aux morilles était trés bon également, je l'aurais préféré servi avec un riz gras à la lyonnaise, mais bon, des frites maisons, croustillantes à souhait, c'est jamais mauvais. Une petite crêpe suzette en feu à partager et c'était fini, parti pour une digestion pluvieuse, mais moins difficile que ce que je pensais.
Bref, une bonne adresse, 199 € à 3 pour 2 entrées, 3 plats, 2 desserts et 2 bouteilles, à vous de juger, mais vous ne serez pas bernés sur les produits et la quantité.
N'y allez pas le soir où vous cherchez calme, intimité et légèreté, mais courez-y pour tater de la bonne cuisine des Mères, du dur, du franc, dés que vous voudrez croquer la France!

Auberge Bressane. 16 av de la Motte-Piquet. 75007 PARIS. 01 47 05 98 37

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maître Lafarge 12/11/2009 19:44


Alors tu les mets ces bonnes adresses parisiennes, feignasse!!!


Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages