Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 18:10

Ahhh, une petite semaine de vacances dans le cantal, rien de mieux pour se refaire une santé...si l'on ne picole pas trop, et que l'on n'abuse pas du cochon. J'ai du mal à penser que la nature puisse être plus belle ailleurs qu'ici, plus sauvage? impossible! Par contre, niveau gastronomie, c'est une autre histoire...grossièrement, c'est comme les tapas en Espagne...génial le premier jour, passe encore le second, ras le bol le troisième.

Le Cantal n'a pas une grande tradition gastronomique, mais roborative et conviviale, c'est le plus important: pounty (sorte de pâte aux herbes cuite avec des pruneaux), chou farci, truffade ou encore tripoux que l'on se partage autour du cantou (cheminée avec des bancs) avec un petit verre de côte d'Auvergne (rarement le top, mais les circonstances peuvent faire que c'est bon) après avoir bien tapé le saucisson qui traînait par là. Si je me cantonne à mon coin de paradis qui se limite à Mauriac, Salers, et aux portes de la Corrèze (qui reste d'ailleurs le plus beau département de France...c'est de là que l'on a la meilleure vue sur le Cantal...) c'est assez difficile d'aller se faire un bon petit resto.DPP_00069.JPGCalvinet (Puech) et Chaudes-Aigues (Viera) sont déjà loin, alors ne parlons pas de Laguiole (Bras) et Saint-bonnet-le-froid (Marcon). Sans parler des "Mastodontes" de la cuisine française, Aurillac où l'on peut quand même manger convenablement est à 45mn, chaud pour rentrer le soir, il faut voir la gueule des routes...Ce sera donc le Bailliage à Salers, on ne m'en a pas dit que du mal, Petitrenaud en parle en bien, why not?. Le cadre est sympa, il y pire que la superbe cité médiévale comme environnement, toute habillée de ses grosses pierres sombres surmontées de loses. Menu du pays, ou "gastronomique"; le classique pavé de Salers accompagné de truffade, ça va 2mn, pourquoi le payer plus cher qu'ailleurs? il ne sera pas forcément meilleur, et en 5mn je le fais chez moi, ce sera donc le gastro à 35€.

Duo d'asperges, Saint-Jacques justes saisies et glace tomate menthe.bai2.JPG Franchement pas bon, cela fait même longtemps que je n'ai pas été aussi catégorique, mais il n'y avait vraiment rien pour rattraper l'ensemble. Asperges mollassonnes, tu la prends, elle se plie en 2. Saint-Jacques juste saisies...juste décongelées plutôt, aie aie aie...ça doit franchement faire 10 ans que je n'avais pas mangé de Saint-Jacques pareilles, pas saisies du tout, j'avais Bob l'éponge en bouche, ou Mr Malabar, allez savoir. Quant à la glace, je n'ai pas pu la manger, et ce n'est pas le gel au dessus qui m'a découragé je le jure.

Malheureusement là, je me suis posé des questions sur mon plat, le genre qui me fait saliver en plus...Ris de veau en marmite lutée, parfum de morilles. La marmite en question est là: je "délute" et découvre des morceaux de ris de veau caoutchouteux, un jus tout sauf voluptueux où flottent 2 gros mollusques sensés être des morilles...le "parfum", je le cherche encore en écrivant ces lignes. Dégoûté, c'est le genre de plat qui peut vraiment être une tuerie dans son classicisme...et bien là, c'est pas homard qui m'a tué je vous le dis!cdzczc.JPGLa truffade en accompagnement était bonne, mais j'étais pas là pour elle...tout le monde la fait bien, et dans le style truffade "aligotée" (juste liée à la tomme fraîche sans être mis en galette) celle de ma tante Catherine les tue toutes...quand est-ce que tu ouvres un resto dans le Cantal bon sang de Bois!!!

Dessert autour de la fraise un peu grossier mais néanmoins bon, mon fils Basile (6 mois) a adoré le jus de fraise avec la glace yaourt. Je pense que je n'ai pas besoin d'en remettre une couche sur le menu dit "gastro" du Bailliage. Je pense que c'est clairement se moquer du monde. Merci à ceux qui m'ont dit d'y aller, ça m'a coûté 85€ un midi, et même le vin blanc n'était pas bon...certes c'est un village essentiellement basé sur le touriste, on se fout donc de lui c'est normal...allez donc à Carcassonne, vous verrez, ce n'est pas la même chose, et pour le même prix vous vous taperez une sacrée cloche!!! comme quoi tourisme ne rime pas forcément avec moquerie. J'aurais pu et dû faire le choix du régional: truite et lentilles, frites de cantal en salade ou l'omniprésent boeuf de Salers au bleu, mais c'est un bel hôtel, avec spa et tout et tout, alors comme un con j'ai suivi les conseils de Petitrenaud et j'ai foncé sur le menu gastro...30 ans que je vais à Salers et que je me tape une Bouriole (crêpe de sarrazin) ou justement une entrecôte au bleu. Essai non transformé, je vais retourner aux fondamentaux cantalous! Y'a pas!

Je ne suis d'ordinaire jamais trop méchant, alors je finirai sur une note positive: le cadre est très agréable et le service vraiment avenant donc je pense que pour manger un petit tripoux ou un pavé de Salers vous y serez bien, je vous recommande juste de ne pas choisir le menu "gastronomique".

Auvergnement vôtre...


Hôtel restaurant le Bailliage. rue Notre Dame. 15140 Salers. 04 71 40 71 95

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mély du Chaudron Pastel 20/05/2011 20:34


Effectivement, tu restes plutôt gentil, vu la critique !
Quand je n'aime pas un resto, j'ai plutôt tendance à l'assassiner dans mon article ^^

En tant que grande amoureuse de fromage, je me serai rabattue sur le salers & le laguiole ^^


rod 23/05/2011 19:27



c'est ce que j'ai fait à la fin...;) je reste plutôt gentil car les "classiques" cantalous sont mieux, je pense que ce que j'ai mangé...mais c'était vraiment merdique!!!



Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages