Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 18:55

Ma sœur était à la maison il y a peu de temps et comme d'hab, après une soirée arrosée au Bacaro, le marché Victor Hugo fut de rigueur le lendemain matin.
"Tu vas bien me faire un petit plat..?". La coquine! Elle me sort ça, un sourire en coin, alors que nous grignotions tranquille une pizza roquefort chez Sylvain pour faire passer les relans de la veille.
Autant l'appétit et l'envie de cuisiner viennent ils en mangeant... autant là, après les épreuves de la veille, je le sentais moyen, plutôt envie d'un brillat savarin de chez 2 Chavannes avec un brin de salade de museau de chez Garcia vautré dans le canaps, un petit verre de Beaujolais en main!
Quenini la gueuze en avait décidé autrement, et me v'la pas avec 2 poulpes dans les bras!
Quelques asperges vertes, une belle brassée d'ail des ours glanée dans les bras d'un copain en passant, des fèves et quelques pimenton del padron.
Dieu sait que j'adore le poulpe, mais quand ce sont les autres qui le préparent. Oui, je sais... il faut le tabasser puis le masser voir le congeler, l'amadouer, le draguer puis laisser l'eau frémissante lui caresser les tentacules...
Je l'ai pris, je l'ai vidé vite fait et je l'ai collé dans un bouillon frémissant sans grand chose dedans, pas le courage de réfléchir et de trop agir...
M'en suis pas trop mal sorti, il avait du répondant mais se laissait mâcher, passable.

Un petit poulpe printanier en mode "retour de marché".

J'ai fait tomber une belle poignée d'ail des ours dans une grosse noix de beurre, je l'ai mouillé avec une petite louche de bouillon de volaille un peu concentré puis j'ai mixé le tout avec du lait, longtemps, longtemps, le bruit du mixeur plongeant étant soporifique donc plaisant à ce moment là. Puis j'ai passé le tout au chinois.
L'épreuve quand t'es dans les vapes, c'est l'épluchage des fèves, t'as intérêt à mettre un bon vieux morceau de punk rock à donf, sinon tu laisses tomber c'est sûr.
L'autre épreuve, c'est le taillage des asperges vertes en fines lamelles à la mandoline, mais le problème est différent, si tu t'endors t'as plus de doigts, concentration maximale.
Voilà, c'est à peu prés tout pour cette improvisation de lendemain de Bacaro. Ah non, pardon, une fois épluchées, j'ai fait revenir les fèves 2 minutes dans une noix de beurre salé avec romarin, thym et gousse d'ail.
Pour le dressage, je dispose une partie des tentacules d'un poulpe juste poêlée vite fait au Xipister (une sauce basque) sur un peu de fèves. Ensuite, je verse un peu de lait d'ail des ours émulsionné au moment. Je mélange à la main les lanières d'asperge avec un peu d'huile d'olive, sel et poivre, puis je les dispose gracieusement en saupoudrant légèrement de piment fumé, un petit peu de fleur d'ail des ours et de ciboulette au dessus et basta, la sister fut contente, moi aussi et ce n'était pas si long!
Oups! J'ai oublié les pimenton del padron, en fait je les ai juste fait un peu noircir à l'huile d'olive sur feu vif, sel, poivre et j'en ai mis 2 par assiette. Il est bien sûr possible d'en servir une plâtrée en parallèle, c'est tellement bon!

Partager cet article

Repost 0
Published by rod
commenter cet article

commentaires

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages