Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 13:41

Je ne sais plus qui a eu la brillante idée de ce début de soirée, voir carrément de cette fin d'après midi... Peut-être le gars Raoul et cette petite fulgurance d'esprit au détour d'un coup de fil: " hey, tu te fais l'Avant comptoir de la mer à l'apéro et t'enchaîne sur un bon rognon à la petite Périgourdine!".
J'étais parti sur un apéro Au Quai, chez le copain Alain suivi d'un dîner chez Saturne, mais la suggestion de Raoul n'a souffert d'aucune réserve, peloton au garde à vous, nous ne parlions plus de demi-portions mais de rognon, terrine ou jarret de goret!
Oula, je suis en train de virer de bord à coup de pâté, le bistrotier cantalou viendra en son temps, tenons nous en pour le moment à l'Amiral béarnais et parlons d'embruns!
Y'avait un petit côté Cancalien ce soir là vers Odéon, le cul posé sur la bite anti stationnement, ou d'amarrage, tout dépend de votre faculté d'imagination... Une légère bruine, le clope au bec, le menton rentré dans le col et cette douce effluve de crustacés prêts à être gobés!

Ça tangue pas mal à l'Avant Comptoir de la Mer! Paris 6.

Tu sais qu'une fois franchi le homard de l'entrée bâchée il ne faudra plus minauder mais suis pas une pleureuse et m'enfoncer dans l'antre marine en mode repérage zone de combat glock à la main m'attire plus que ne m'apeure.
Ok, Alexandre Bain, Valette, Comor, il y aura de quoi étancher ma soif, grosse motte de beurre, beau pain sur la gauche, y'aura de quoi éponger. Poêlée de telline, pousse pieds, huître saucisse, genou flexion, il est temps de déposer le manteau et de poser les poings sur le zinc!
Piètre soldat que je suis, s'il y avait eu une embuscade, me serais fait abattre, trop de concentration à me dire en un quart de seconde "tiens l'ardoise, pas beaucoup de propositions...", les snipers au plafond m'en auraient collé une en plein front! Et ils étaient nombreux les salopiauds, gambas "carabineros", anchois de Palamos, cocotxas confites, rosette de thon, chipirons, bim boum bam!

Ça tangue pas mal à l'Avant Comptoir de la Mer! Paris 6.

j'ai pris le milieu, sur le flanc gauche il y avait Lindon, toujours pensé que c'était un bon, à ma droite un "adishat" et puis s'en va, dieu sait que l'on ne trompe pas un béarnais!
Les copains ne sont pas encore là, devaient avoir moins soif que moi les bougres, un Beaujolais blanc de Descombes me fera patienter plus calmement, la bouteille aura le temps de fraîchir pour eux.
Évidemment, je suis vite tomber dans le piège du pain beurre, tu me mets un trou, je saute dedans à pieds joints! Vous me mettrez quand même un saumon, algue nori, ça fera meilleur effet sur mes prochaines analyses.
Et puis les copains sont arrivés, les coups d'épaules ont commencé, le pirate au bar s'est déridé et les clients chiants ont dégagés (c'était l'heure de la mêlée mais ça faisait beaucoup de "é")!
Et ça s'égosille, ça débouche sec, j'ai arrosé mon voisin à coup d'arrachage de pousse pied, c'était pas très distingué alors j'ai partagé.

Ça tangue pas mal à l'Avant Comptoir de la Mer! Paris 6.

Et c'est là qu'une anecdote rend bien compte d'un endroit, le pauvre bougre n'avait rien demandé, seul au bar, costume croisé, il se prend une giclée, deux... trois? C'est vrai qu'entre les tellines en main droite et le pousse pied en main gauche, difficile d'être précautionneux. Et bien je peux vous dire qu'en train d'aspirer le mollusque recouvert d'aïoli, il ne pensait plus du tout à sa douche d'eau de mer! J'en reste désolé mais le bonheur étant beau à voir, j'aurais pu recommencer...
Tapas de premier ordre, décomplexés du string ou plus distingués, c'est selon. On en a envoyé une flopée sans regret, et on a bu des coups sans remord.
C'est après l'Antidote (de JC Comor vers Bandol) qu'on a décidé qu'il fallait peut être penser à aller dîner, il était 9h passé.
Pour info, tapas entre 5 et 20€, de la simple poêlée de coquillage au joli dressage semi-gastro. Encore merci Yves Camdeborde pour ces belles adresses!
PS, le verbe tanguer vient du mot Tang dont vous trouverez une "illustration" dans la vidéo ci-dessous.

L'Avant Comptoir de la Mer . 3 carrefour de l'Odéon . Paris 6

Partager cet article

Repost 0
Published by rod
commenter cet article

commentaires

destombes 16/03/2016 13:16

Alors là, sur que ça donne envie !!! beau compte rendu, merci !!!

Raoul Volfoni 16/03/2016 11:20

Du coup, le Rod il a snobé l'Avant-Comptoir terrien… Tsss… C'est plus ce que c'était. Raoul, le 1er avril (et c'est pas un poisson), il va enchaîner les 2 puis dînera au Comptoir. Grand chelem !
Raoul V.

rod 16/03/2016 11:41

il est bon Raoul, c'est pour ça qu'on l'aime!

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages