Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 11:12

J'ai payé de ma personne, oui j'ai payé pour vous, j'ai tout donné.
Je me suis collé la queue interminable au drive, un bon petit live des Foo Fighters avec "time like these" en boucle m'a fait tenir, je ne crois même pas avoir grillé un clope c'est dire…
Ah! j entends déjà certains de vous, les plus assidus, les plus taquins: "rooo le menteur, il nous avait déjà fait un comparatif des chaînes de fast food à New York, il ne trompe personne, il aime ça le bougre!".
Je plaide coupable, la mastication sans résistance à vous faire tomber les chicots dés la quarantaine d'un petit cheeseburger ou mieux, d'un royal bacon chez Roni peut assez vite m'exciter!
Le trempage d'un nuggets bien croustillant dans son petit ramequin de sauce barbecue me fait voir la route avec le sourire des départs en week-end, une ou deux frites et un gorgeons de coca light? On se rapproche de l'effet que provoquera la vue d'un joli téton trop légèrement dissimulé...
Oui, il arrive que Mc Do soit mon compagnon de route, les enfants aiment la truffe mais sont capables de voir le M jaune à 3km, allez savoir, on connait les facultés incroyables de l'espèce humaine, mais là... ils m'étonneront toujours.
Burger king, Mc do, ce serait un peu la pub Kiss cool à son paroxysme…
Premier effet, l'arrachage d'une bouchée de mon bacon saturé en gras, sucre et sel provoque une jouissance instantanée, "j'en veux encore, aboule le cheese, le big mac, la maxi frite et tout le toutim!", je suis en caisse mais j'ai réussi en 20 minutes à bouffer l'apport calorique de 3 menus dégust au gastro du coin!
Puis la vue se trouble, on commence à respirer comme un boeuf, "p'tain j'ai déjà fini mon litron de diet Coke (la bonne conscience c'est important)", on cherche sa salive mais elle s'est barrée, comme les papilles, le goût, comme toute faculté de discernement en somme.

IL est revenu! Burger King VS Mc Donald, the Final fight!

Le deuxième effet kiss cool a fait son boulot, et la conclusion reste toujours la même, "on ne m'y reprendra plus!"…
Et comme d'habitude, elle restera valable jusqu'à la prochaine virée en caisse et le passage à 13 ou 20h devant le célèbre M jaune bien voyant, synonyme de plaisir fugace et dégueulasse. Comme une pute en fait. Hésitation, abandon, plaisir, culpabilité et dégoût, enfin j'imagine… (je n'ai rien contre le plus vieux métier du monde rassurez vous…).
Revenons à nos moutons et au retour en force d'une autre bonne daube ricaine attendue plus que le messi par un trop grand nombre de brebis égarées peinturlurée en bleu blanc rouge…
Je bosse à 200 m du premier Burger King de l'agglo toulousaine ouvert mi décembre ou fin novembre je ne sais plus.
Autant les queutards de l'Entrecôte boulevard de Strasbourg m'ont toujours fait rêver, autant là je pense que c'est le cauchemar qui l'a emporté! Une file de caisse interminable jusqu'au village, allant de la smart au SUV familial rempli de gamins la bave au lèvre, n'arrivant même plus à ce concentrer sur le dernier lapins crétins passant sur l'écran de siège! TATATATATA!
Alors oui j'ai cédé, j'ai craqué et j'y suis allé un dimanche midi après le boulot histoire de décompresser.
Retour à "time like these", version acoustique, pour choisir le graal, le célèbre Whooper!
Même pas, ce sera un double cheese&bacon, un cheese, des nuggets et tout le tralala! Badaboum!
Je me demande si ma bouche ne se rappelle pas encore aujourd'hui cette daube. Rien que de l'écrire, j'ai les lèvres que se crispent, je saisis vite mon sac (je suis dans le train) et déballe les 300g de truffes que j'emmène à Paris histoire de prendre un bon gros shoot de bonne conscience!

IL est revenu! Burger King VS Mc Donald, the Final fight!

Tout est pareil que Roni mais en pire, au premier croc dans mon cheese, j'ai aimé le goût "grillé à la flamme" si propre à la marque, mais ça n'a duré qu'un millième de seconde. Aussitôt c'est cette saturation dont je parlais plus haut qui a pris le dessus et pas n'importe quel dessus!
Le truc m'a littéralement défoncé la bouche, ma langue a doublé de volume, un shot de cheese a suffi à m'anesthésier la boîte à bonheur, vite un gorgeon de coke!
Les frites? à oublier, dégueulasses, au moins celles en carton de Mc Do ont le mérite d'être bonnes si elles sont mangées à la minute, là, même pas.
Nuggets inférieurs aussi à Roni, quant à la sauce barbecue, ils ont réussi là aussi à nous pondre un petit combo sucre sel difficile à faire accepter à mes papilles.
Le double cheese & bacon? 1kg, pas de goût de grillé, et je n'ai pas compté les Kcal, terribles j'imagine…
Après tout ça j'ai fini allongé sur mon plan de travail la gueule ouverte sous le robinet d'eau froide. Heureux.
Bref, cher monsieur Mac Donald, sache que l'on ne me reprendra plus à te faire des infidélités, c'est vrai que je ne suis pas toujours gentil avec toi, mais toi seul sais te faire aimer et détester à ce point. Et puis vois le bon côté des choses, c'est que je reviens même si je te déteste avec ta tronche de faux gentil. Le trempage d'un nuggets juste sorti de l'huile dans ta bonne sauce barbecue (oui elle est bien meilleure que celle du prétendu Roi) me fera toujours oublier la fois d'avant, "i will be back!" mais pas trop "soon" quand même… enfin j'espère.
See U later Alligator!

En prime, un peu de musique!

Partager cet article

Repost 0
Published by rod
commenter cet article

commentaires

Marinot 26/02/2016 17:00

Petit bémol sur votre enthousiasme : goûts et cuissons sont de bon niveau mais les portions ridiculement petites et le service extrêmement long.

VeryEasyKitchen 22/01/2016 11:45

je suis une burger king addict que je trouve bien supérieur à Mcdo... les non gouts et les couleurs :)

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages