Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 10:13

Il y a quelques années, j'avais eu l'occasion de discuter longuement avec Daniel Boulud dans son restaurant Daniel à New-York. Minuit déjà bien passé, il prit l'un de mes petits carnets de voyage, un stylo et me marqua 2-3 trucs dedans en me disant "t'iras voir ce petit jeune, c'est un bon".
Sur une page il avait griffonné un numéro de teléphone, Julien Duboué et Afaria (son restaurant de l'époque).
Aujourd'hui il est encore là, son restaurant ne s'appelle plus Afaria mais A Noste, et avec ce changement il a fait selon moi l'un des trucs les plus intelligents qui restait encore à faire. Cela faisait un moment d'ailleurs que je le conseillais à des amis en goguette parisienne tellement le concept me plaisait (bien sûr je savais de sources sûres que l'on y mangeait bien).
3 en un, take away sous forme d'un camion à l'intérieur même du restaurant, bistrot tapas en bas et bistrot gastro en haut.
L'Efficacité même, et visiblement hier midi je n'étais pas le seul à le penser.
Il y a du bruit, des sourires, l'accueil et le service sont parfaits, se mêlent toutes sortes de personnes dans la bonne humeur. Des mecs bossent avec leurs ordis (la bourse est à 100m) en se tapant quelques bons mets rassasiants tandis qu'à côté, une table plus sud ouest en découd à grandes coudées d'Iroléguy!
C'est pas bon ça?

La belle adresse de Julien Duboué: A Noste, Paris.

On m'a raconté de belles histoires sur la qualités des repas servis en haut, mais ce midi, pas trop de temps, ce sera en bas.
Je suis toujours emmerdé face à de telles cartes car j'ai envie de tout taper et ce n'est hélas pas possible, il faut penser à l'après midi, au boulot et tout et tout…
Les bouchées de salade landaise servies façon rouleaux de printemps serviront d'alibis, et puis après il y aura du plus sérieux, du costaud, du truc qui en a dans le ventre!
Croustillants de polenta de maïs bio au magret fumé parfaits. Crousti-coulants, parfaitement assaisonnés, une tuerie!
Cordon bleu de faisan et coquillettes truffées… Vous imaginez le truc? Bien, alors maintenant, rajoutez aux coquillettes un bon gros jus, imaginez le coulant du frometon dans le cordon bleu et vous ne serez pas trop mal. Je sais que je viens de vous filer la dalle alors même que vous veniez de finir votre repas non?
Et voilà qu'arrive enfin de la frite qui donnent envie d'oublier la bonne vieille surgelée. Ni maronnasse, graisseuse ou mollassonne, pas comme de "la maison" habituelle quoi, juste de la bonne, de la vraie!
Celle-là, elles étaient dans le fish & chips de raie et j'ai quand même un petit truc à dire rapport à la sauce tartare.
Pas de problème de goût non, plutôt de matière. Franchement, il y en a peut être qui aiment bien, cela sert peut être à se rassurer niveau calories, menfin? Une tartare nappante c'est quand même bien meilleure qu'une tartare aérienne merde alors!

La belle adresse de Julien Duboué: A Noste, Paris.

T'as l'impression d'avoir un nuage sur ta frite! Moi j'ai envie de matière, de gourmandise, d'un truc qui s'évanouit pas sous la langue. Cela aurait été un fish & chips mou du string, huileux, vaseux, ok! Mais là? Il était parfait et c'est bien pour ça que cette satanée tartare a failli me faire verser une petite larme…
Allez, tant que j'y suis je vais continuer à me plaindre! Je n'ai pas pu goûter les chipirons frits au piment d'Espelette ni le tartare de daurade et cèpes, le thon à la plancha ou les nems de canard croustillants sauce Thaï-landaise (manque de temps, et à 2, nous risquions une explosion de bidon).
Oublier les cœurs de canard, la terrine de gibier et pickles ou le risotto à la moelle et aux cèpes sera dur.
Le temps aurait pu me pousser vers la rassurante crème d'artichauts truffées ou les rassasiantes pommes de terres farcies aux cèpes, mon appétit vers les souriants choux vanillés caramel beurre salé. Il n'en fut rien.
Je serai donc obligé d'y revenir, et 3 fois en plus!
Car comment ne pas succomber au taloa (galette de maïs basque fourrée) du cul du camion? Aux tapas déjà cités dont ma bouche est hélas restée vierge? Et surtout; à l'appel du haut? Personnellement je ne sais pas, alors à bientôt!

Ah, j'ai oublié de vous dire, c'est ouvert 7J/7, et cela se fait sans résa en bas, alors, ce n'est pas parfait tout ça??? Je vous avais prévenu...

A NOSTE . 6 bis Rue du 4 Septembre, 75002 Paris . 01 47 03 91 91

www.a-noste.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages