Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 14:01

Souvent détestés par les minots, on me balance souvent à son propos "ahhhhh maison, c'est tellement bon, pourtant qu'est ce que c'était dégueu à la cantine!".
Mais je ne suis pas de ce clan là. J'suis plutôt de ceux qui bouffent à tous les râteliers, ceux qui n'hésitaient pas à taper dedans enfants, en même temps que dans la salade de betterave ou de lentilles toutes ramollies. Je l'ai toujours aimé.
Même encore aujourd'hui, proposé dans sa version indus/cantine chez bon nombre de bouchers-charcutiers, je l'adore.
Je suis dingo devant l'étal d'un traiteur. Un repas d'hors d'oeuvre, ou d'entrées c'est selon, me fait rêver.
Rares sont encore les vrais "charcutier-traiteur" qui proposent du fait-maison (Comme la maison Bigot à Pierrefonds dans l'Oise), faisant fantasmer leur clientèle d'Aspic, de langouste/mayo, d’œufs Norvégiens, de céleri rémoulade, piémontaise, de pieds de porc vinaigrette, museau et terrines diverses!
Vous vous léchez les babines hein? Et oui, c'est normal, la simplicité éveille le désir, l'imaginaire fait frétiller les papilles. Avouez, vous avez envie là tout de suite d'un œuf mayo? d'un beau poireau vinaigrette? Un bout de saucisson à l'ail, une bonne miche et un tcho coup de rouge? Normal, le bonheur tient à peu de chose et on tape en plein dedans!

Le Céleri Rémoulade. Recette d'un mythique plat de cantine!

Et puis on parle là de choses faciles et accessibles, franchement, un céleri rémoulade, c'est 10 minutes montre en main.
Suffit de choisir une belle boule de céleri rave, de l'éplucher puis de la passer à la mandoline pour obtenir de fines tranches. Ensuite on les superpose et on tranche fin afin de n'avoir plus que de petits bâtonnets qu'il faudra arroser d'un peu de citron, rapport à la couleur.
Reste plus qu'à faire la rémoulade (ce qu'on appelle communément la mayo aujourd'hui, puisque la différence réside théoriquement dans la moutarde qui se met dans la rémoulade et non dans la mayo).
Un jaune d’œuf, une cc de moutarde forte, sel poivre. On commence à remuer au fouet et on verse en filet l'huile. On monte et on monte jusqu'à obtenir la quantité voulue, un trait de vinaigre et c'est fini!
Il ne reste plus qu'à bien mélanger le céleri avec la mayo, on peut détendre avec un peu de crème pour obtenir une couleur plus blanche, comme le fameux... Enfin, on se comprend.
Remouladement vôtre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages