Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 19:37

Il y a des endroits comme ça que l'on aimerait reproductibles à l'infini. Bon, peut-être qu'ils perdraient de leur charme mais ce Canon là vaut bien d'être connu croyez moi!
Une soirée à Nice et pas deux.
Choix compliqué quant à "The place to eat"… Bruno Cirino à la Turbie? Jacques Maximin à Cagnes-sur-Mer? ou ce petit bistrot à vin dont certains vignerons m'ont vanté les mérites?
Sébastien Perinetti, un ancien de la bande de la Part des Anges (Nice) ou encore du Verre Volé (Paris) a pris son envol en solo il y a peu de temps en créant son Canon.
Fan de vins Naturels, accro aux produits de fou (il n'hésite pas à parcourir de nombreux kilomètres afin de dénicher le graal, de la courgette à l'agneau), il n'en fallait pas plus pour que j'y traîne mes guêtres.
Et puis le resto, quand tu t'es collé une journée de boulot, l'aéroport puis le vol la tête au plafond, il est salvateur. Il est là pour te faire oublier tout ça, te faire sourire de plaisir et saliver de bonheur!
Certes, l'arrivée sur la promenade des Anglais et la mer azur avaient déjà provoqué un petit relâchement musculaire, mais la vision de la jolie façade du Canon et de ses petits bib'nat' en vitrine ont fini de me détendre… à Table!
Ardoise emmerdante, y'a pas de poulpe aujourd'hui et j'adore le poulpe. Il y a par contre des beignets de fleurs de courgette de Gattières, anchois Ligures, des asperges vertes et ricotta bio du Piémont ou un tataki de sévereau qu'un copain péqueu lui fournit et courgettes trompettes, bref, suis doublement dans la merde!
Je ne le resterai pas longtemps vous vous en doutez bien, ce sera double ration! Les Fleurs de courgette parce qu'ici on n'en trouve pas à tous les coins de rue et le tataki de sévereau.
Le Canon a tiré 2 fois, même Rocky aurait succombé à ce double uppercut, fleurs de courgette juste frites dans une pâte à tempura (eau et farine de riz) et fourrées de leurs anchois, première tuerie! Tataki très sympa, mais écrasé de cucurbitacé à tomber, deuxième tuerie.
Incroyable courgettes trompettes qui fondent en bouche, légèrement sucrées, encore un peu fermes, un bonheur, une véritable ode à ce légume si souvent dégueulasse…

Nice. Le Canon, en plein dans le mille!

Ardoise encore emmerdante pour le plat. Sans désirs pré-conçus, me voilà bien bête devant les suggestions... "j'vais quand même pas encore en prendre 2 ??!"
Foie de veau de lait des monts d'Arée, daurade "de la mer pas loin" ou tripes de veau du coin?
Ce sera "le canon" de chevreau de lait, parfaitement cuit pour sûr, gnocchis maisons liés au pesto d'ortie et noisettes de Cervione (Corse), petits légumes croquants et bon, gros, généreux jus de fou!
Le plat qui met tout le monde d'accord, certes, il n'y a pas un joli trait de sauce (bah non sinon y'en aurait pas pour saucer) 3 légumes glacés, 2 gnocchis et un petit bout lustré de chevreau en fond d'assiette.
Mais plutôt un bon gros fond de jus à laper, pleins de gnocchis et légumes liés au pesto et de beaux morceaux de chevreau, bref, le terme "gourmand" pourrait être illustré par ce plat si le gros Robert mettait des photos! J'en salive encore, je le jure!
Aprés tout ça, je ne comptais pas prendre de dessert... bon, il n'a pas fallu que le maître des lieux "n'insiste" trop longtemps non plus, un sourire entendu et j'ai craqué! Sans regrets, aucun, Le flan au lait de brebis était tout simplement superbe, un petit côté fermier, doucement sucré, totalement régressif, j'adore!
Blanc de Villemade en apéro puis petite Poudre d'Escampette de Castex sur l'agneau, j'étais bien. Là-dessus, un auvergnat est venu ravir mon palais, vous n'auriez pas une idée de nom pour sa cuvée de Pinot gris d'ailleurs…?
Alea Jacta est, l'Arbre Blanc ou les Hauts de Madone, autant de jolis canons que propose Sébastien Périnetti et qui contribuent à passer une belle soirée niçoise!
Les Nicois, ne changez rien, ça marche plus droit que moi au sortir… et les autres, si vous passez par Nice, j'espère bien vous avoir mis la grosse pupuce à l'oreille!
Vins pas très cher, entrées plus ou moins à 10€, plat entre 16 et 25€, dessert à moins de 10, plat du midi à 13€ et tout au top, du pain au sourire, coup de coeur!

Et n'oublions pas le chef, car c'est quand même lui qui régale au final: Elmahdi Mobarik, well done chief!!!

PS: 'xcusez pour la photo pas terrible, mais ambiance tamisée+Téléphone=m'appelle pas Mapplethorpe!

Le Canon . 23 rue Meyerbeer . 06000 Nice . 04 93 79 09 24

 

Le Canon sur Facebook

Partager cet article

Repost 0
Published by rod
commenter cet article

commentaires

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages