Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 16:52

Lors de mon dernier séjour parisien, les plans avaient été bien évidemment dessinés à l'avance.
C'est que chez M'sieur David Toutain ou chez Sola, on n'y va pas à l'arrache là, comme ça, en passant, surtout un samedi.
L'improvisation s'est plutôt faite du côté de Saint Germain autour d'une délicieuse assiette de Siflard accompagné d'un petit Anglore d'Eric Pfifferling à la Crémerie. Cadre mini et charmant (regardez le plafond), grosse sélection de quilles natures et produits au top.
Un bel endroit tenu par Serge, un ancien architecte passionné de "vrais" produits, certes un peu bourru de prime abord mais oh combien sympa ensuite.
Ça, c'était le samedi midi. L’après-midi, lui, s'est déroulé tranquillement autour d'un café avec le frangin puis d'une petite marche "shopping" rue du poteau dans le 18éme.
Découverte d'un magnifique "Organic" Cheddar chez Marie Quatrehomme et de tous ses splendides frometons divinement affinés. Petite halte dégust d'un Sancerre de Sébastien Riffault chez un caviste indé au détour d'une petite rue, le frérot n'ira plus chez Cavavin ou Nicolas et c'est tant mieux!

Un dîner presque parfait chez Sola, Paris 5.

On esquivera le verre d'Ouzo chez son traiteur Grec (qui offre une alternative sympathique à Mavromatis) pour filer.
Il est 19h30, l'heure d'aller chercher l'autre frérot, puis madame, pour partir tâter de la cuisine de Yoshitake Hiroki chez Sola.
En fait, me fallait un titre et le "presque" s'est glissé dedans, influence cathodique? allez savoir, toujours est-il que j'ai la flemme de remonter la souris alors il va rester comme ça.
Car en effet, j'ai beau chercher, je ne trouve rien à redire à mon dîner chez Sola.
Peut être, mais ça devient habituel à Paris, qu'en sortant je m'étais promis de taper une côte de boeuf/frites/pot de morgon le lendemain pour changer des sempiternels accords herbes, bouillons, sous cuissons, légumes de chez intel etc… Mais c'était terrible et un poil moins "naturiste" aussi qu'ailleurs il faut bien le dire!
Bien installé dans la jolie salle poutrée principale (on peut choisir d'aller déjeuner agenouillé et déchaussé en bas), Il m'arrive direct devant les yeux un "mont blanc" dans sa petite assiette.  

Un dîner presque parfait chez Sola, Paris 5.

Certes le monticule de "spaghettis" est bien au marron, mais il cache foie gras, miso, gelée dashi, 4 champignons et truffes, bel accord de fin d'hiver, une véritable tuerie!
A peu prés tous les plats seront dans la même veine avec une émotion particulières pour ces "spaghettis" de patates (le chef doit rêver de udon la nuit) posées tranquilou sur du crabe, sauce ponzu et beurre noisette fûmé, vous voyez mes larmes? non, bien sûr…
Assiette de thon juste saisi, radis, kimizu et autres condiments dans l'air du temps, ça balance, ça contraste différemment selon la fourchette engloutie, c'est top!
Belles Saint-Jacques, orange, carottes et superbe cochon noir avec sa déclinaison de choux, le bar sera englouti dare-dare et les desserts assureront une fin majestueuse aux agapes, bref: No problem!

Un dîner presque parfait chez Sola, Paris 5.

Le chef Yoshitake Hiroki, passé entre autre chez Pascal Barbot à l'Astrance maîtrise à fond son piano, d'une précision redoutable, ses plats coulent de source, et m'ont régalé.
Pour vous dire, j'ai ressenti le même plaisir que chez Keï Kobayashi et dieu sait que j'adore sa cuisine.
Je n'avais pas aimé leur pâtisserie voisine pourtant adulée des "foodistas": Ciel (Sola veut dire Ciel en Japonais) qui pond des espèces d'éponges comestibles colorées. Mais j'ai vraiment passé un beau moment chez Sola. Je comprends maintenant pourquoi c'est l'une des adresses préférés de mon frère et ma belle soeur, à 48€ le midi, c'est une véritable aubaine!
Et à 98€ le soir, je ne me plains nullement, amplement justifié, à vous de jouer!

La Crémerie . 9 rue des 4 vents . Paris 6 . 01 43 54 99 30 www.lacremerie.fr

Fromagerie Quatrehomme et Apollon . rue du Poteau . Paris 18

Sola . 12 rue de l'Hôtel Colbert . Paris 5 . 01 43 29 59 04

www.restaurant-sola.com

Partager cet article

Repost 0
Published by rod
commenter cet article

commentaires

Qui ???

  • : Rod n Roll
  • Rod n Roll
  • : 150g de recettes, 225g de restaurants, 75g de pensées culinaires, que dis-je,d'envolées lyriques: C'est la gastronomade'n'roll. Shake it & Check this blog Contact: rlafarge@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Pages